FC Nantes: Halilhodzic a-t-il envie de continuer? «Si on écoute Vahid, pourquoi pas?», répond le coach

FOOTBALL Il règne une grosse incertitude autour de l'avenir de l'entraîneur nantais, à qui il reste un an de contrat

David Phelippeau

— 

Vahid Halilhodzic.
Vahid Halilhodzic. — J.E.E/SIPA

On se croirait revenu un an en arrière. Restera, restera pas ? Alors que le FCN (13e) – qui affrontera l’OM au Vélodrome dimanche soir (21 h) – a renouvelé son bail en Ligue 1, c’est désormais l’avenir de l’entraîneur Vahid Halilhodzic qui va faire couler de l’encre. Un peu comme pour Claudio Ranieri il y a un peu plus d’une année.

Le Bosnien, à qui il reste un an de contrat, a réussi la mission qui lui incombait lorsqu’il est arrivé en octobre dernier [Nantes était 19e] : le maintien du FCN en L1. Pour autant, l’ancien coach du PSG sera-t-il sur le banc nantais dans quelques semaines ? Vahid Halilhodzic fait tout comme, préparant par exemple le stage d’avant saison de cet été ou prenant part à des réunions mercato. « Avez-vous vraiment envie de continuer au FCN ? », a demandé un confrère en conférence de presse ce vendredi midi. L’entraîneur nantais a répondu de manière étrangement calme : « S’il y a un projet pour réussir mes idées et si on écoute Vahid, pourquoi pas ? Il faut que le club trouve les moyens pour avoir cette ambition. » Puis, il a répété : « Le chantier est énorme, énorme… » Vahid Halilhodzic a aussi expliqué que le FCN devait retrouver le plus vite possible « sa place en Coupe d'Europe » et insisté sur l’importance d’avoir « un projet sportif ».

Début d’un poker menteur

Un jeu de poker menteur a commencé entre coach Vahid et la direction du FCN, très discrète depuis plusieurs semaines. Cette dernière aimerait bien tourner la page Halilhodzic dès maintenant, mais cela signifierait signer un gros chèque pour la séparation (il gagne 150.000 euros par mois).

De son côté, le Bosnien – qui entretient des relations très fraîches avec ses dirigeants – sait que sa cote de popularité au sein de la maison jaune a descendu en flèche depuis plusieurs semaines. Ses prises de tête, ses coups de gueule avec différents acteurs du club (staff médical, formation etc.) ont laissé des traces. Indélébiles pour certains. Pire, des joueurs, exaspérés par son management et son attitude (comme une grande partie du vestiaire), ont déjà annoncé qu’ils ne resteraient pas s’il poursuivait… L’incertitude autour de l’avenir Vahid Halilhodzic ne contribue forcément pas à faciliter la préparation de la saison 2019-2020. Un peu comme il y a un an.

​​ ​​