Ecouteurs True Wireless ou casques à arceau, que vaut-il mieux choisir ?

AUDIO NOMADE Si vos oreilles balancent entre des écouteurs True Wireless et un casque à arceaux, « 20 Minutes » vous explique quels critères doivent être pris en compte avant votre achat

Christophe Séfrin
— 
Les casques à arceau filaires conservent la préférence des puristes.
Les casques à arceau filaires conservent la préférence des puristes. — PHILIPS
  • Apparus fin 2016 avec les AirPods d’Apple, les écouteurs True Wireless (ou 100 % sans fil) métamorphosent le marché de l’audio.
  • Face à eux, les casques à arceau font de la résistance.
  • Légèreté et liberté de mouvement pour les premiers ; confort et qualité d’écoute plus grande pour les seconds sont les principaux critères à prendre en compte au moment de s’équiper.

Dilemme. Faut-il s’offrir un casque à arceau ou des écouteurs True Wireless si l’on souhaite s’équiper d’une solution audio nomade ? La question est loin d’être anodine à l’heure où fleurissent les nouveaux AirPods et leurs innombrables déclinaisons sur les oreilles. Alors, quelles sont les bonnes questions à se poser avant de s’équiper ? 20 Minutes a convoqué quelques experts et vous donne des pistes pour ne pas vous tromper.

Les écouteurs champions des ventes

Apparus fin 2016 avec les premiers AirPods d’Apple, les écouteurs True Wireless (ou 100 % sans fil) permettent grâce au Bluetooth de s’affranchir de tout câble pour écouter de la musique, jouer ou regarder des vidéos avec son smartphone. Plus encore, ils sont légers, discrets et offrent une totale liberté de mouvement.

On en trouve deux types : les modèles dits « open-fit » qui se posent à l’entrée des oreilles et les modèles intra-auriculaires qui s’y introduisent avec des embouts en silicone. « On constate une envolée des ventes des écouteurs True Wireless. C’est ce type de produit qui représente le gros du marché de l’audio. Depuis le début de l’année, il s’en est vendu 3,5 millions en France, contre 2,3 millions de casques », constate Jean-Denis Favier, chef de produit audio et vidéo chez Sony.

Les écouteurs pour une totale mobilité

« Pour un usage intensif dans un environnement très large, chez soi, ou dans les transports, les écouteurs True Wireless trouvent aujourd’hui toute leur légitimité », explique de son côté Olivier Abraham, spécialiste produit chez Yamaha. S’ils résistent à la sueur (ce qui n’est pas le cas de tous les modèles), leur usage pour le sport est également particulièrement apprécié.

En promotion à 99 euros, les Elite Active 75t constituent une alternative sportive aux Elite 3.
En promotion à 99 euros, les Elite Active 75t constituent une alternative sportive aux Elite 3. - JABRA

Hier d’un fonctionnement parfois perfectible, leur technologie a progressé. « Et la qualité de leurs haut-parleurs a beaucoup évolué, même avec des volumes ultra-réduits, ils peuvent descendre dans le grave », complète Olivier Abraham. « Au début, il y avait des problèmes de connexion, d’autonomie, de qualité de son qui n’était pas toujours en rendez-vous par rapport aux casques à arceau.

Les TW-E3A de Yamaha, également disponibles en rose.
Les TW-E3A de Yamaha, également disponibles en rose. - YAMAHA

Désormais, il existe des écouteurs ultra-compétitifs », confirme Jean-Denis Favier chez Sony. Sony, dont les WF-1000XM4 s’imposent comme la nouvelle référence en termes de qualité parmi les dizaines d’écouteurs 100 % sans fil du marché.

Les WF-1000XM4 sont disponibles en noir ou blanc.
Les WF-1000XM4 sont disponibles en noir ou blanc. - SONY

Et avec le système de réduction de bruit actif que certains modèles embarquent, les écouteurs peuvent rivaliser avec de nombreux casques. Du coup, finis les casques à arceau ?

Des produits prix d’appel ou pour la hi-fi

Non, car les casques filaires restent des produits d’appel peu cher, à moins de 50 euros. Ou alors, autre extrême, ils conservent leur vocation hifiiste avec des utilisateurs qui ne veulent pas de Bluetooth et de son compressé et qui sont prêt à investir jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour un casque à la musicalité irréprochable. « Pour eux, aucune négociation possible avec le sans-fil ! », relève Jean-Denis Favier chez Sony.

Le casque audio Focal Utopia.
Le casque audio Focal Utopia. - FOCAL

Pour les déplacements du quotidien, les casques Bluetooth auront la préférence des consommateurs. On en trouve deux types : Supra-auraux (leurs coussinets reposent sur les oreilles) ou circum-auraux (ils les englobent). Les seconds offrent une meilleure isolation physique passive mais sont aussi plus encombrants.

Le marché des casques à réduction de bruit a bondi de 40% en un an.
Le marché des casques à réduction de bruit a bondi de 40% en un an. - BOSE

Certains modèles proposent également un système de réduction de bruit actif, bien pratique pour les longs voyages en avion où de simples écouteurs, moins confortables, finiront par devenir incommodants.

La taille de leurs haut-parleurs (40 mm, contre 3 à 6 mm de diamètre pour les écouteurs True Wireless) permet aussi de profiter d’un son beaucoup plus riche et détaillé. Et d’une meilleure immersion pour le gaming. « On va avoir une sensation plus ouverte en termes de diffusion avec un son qui se rapproche plus d’un son audiophile », ajoute Olivier Abraham chez Yamaha.

De produits complémentaires

A l’arrivée, c’est donc véritablement les conditions d’usage, d’ergonomie et d’encombrement qui orienteront le consommateur vers des écouteurs True Wireless ou un casque à arceau. « Il s’agit de deux marchés complémentaires et le casque audio perdurera, notamment pour les modèles haut de gamme, avec une isolation maximale », précise Jean-Yves Fabre Darcourt, DG de TP Vision France, qui vient de lancer son casque haut de gamme Fidelio L3.

Le nouveau casque haut de gamme Fidelio L3 de Philips.
Le nouveau casque haut de gamme Fidelio L3 de Philips. - PHILIPS

Pour le travail et le télétravail, les deux options peuvent être envisagées : plus de confort sur un temps long avec un casque à arceau, mais plus de liberté avec des écouteurs True Wireless qui ne seront pas ridicules pour une balade jusqu’à la machine à café !