Marshall Mode II: Ces écouteurs True Wireless peuvent-il se faire entendre face à leurs concurrents?

AUDIO Marshall lance (enfin) ses premiers écouteurs True Wireless, les Mode II et se jette dans la mêlée du son 100 % sans fil

Christophe Séfrin

— 

Nous avons testé les écouteurs Mode II de Marshall — 20 Minutes
  • Alors que la plupart des marques audio possèdent à leur catalogue des écouteurs True Wireless pour concurrencer les AirPods d’Apple, Marshall arrive enfin dans la mêlée avec ses Mode II.
  • Reprenant les codes esthétiques à l’esprit rock qui scelle l’identité de la marque d’amplis de scène depuis 1962, les Mode II offrent une restitution sonore précise et aérée, mais qui manque de muscles dans les basses.
  • A 179 euros, ils soufrent de l’absence de système de réduction de bruit actif face à des concurrents sérieux comme les Enco X d’Oppo ou des Elite 75t de Jabra qui, au même tarif, en sont pourvus.

A la Mode Marshall. Après ses écouteurs filaires baptisés Mode, le constructeur lance les Mode II, ses premiers écouteurs True Wireless (100 % sans fil). Arrivant un peu tardivement sur ce marché sur lequel Apple et ses AirPods et AirPods Pro a donné le tempo, Marshall embrasse la tendance du moment et investi un secteur en pleine expansion. Les Mode II sont-ils à la hauteur de leurs concurrents ?

Avec ses Mode II, Marshall cultive son esprit rock.
Avec ses Mode II, Marshall cultive son esprit rock. - Marshall

M, je dis M

Impossible de ne pas succomber au look des produits Marshall. Depuis ses débuts dans l’audio nomade, le constructeur décline à l’envi ses codes esthétiques. Ceux-ci tournent autour du logo de la marque dont les amplificateurs tiennent la scène depuis 1962, mais aussi d’un habillage noir texturé. Let there be rock !

La lettre M comme un signe d'appartenance.
La lettre M comme un signe d'appartenance. - Marshall

Pour ses Mode II, l’entreprise de Jim Marshall joue sur du velours et propose ainsi un étui/batterie au design identifiable entre tous. A l’intérieur, deux écouteurs également flanqués du M majuscule blanc de Marshall. Signe identitaire, s’il en est.

Un mode Transparence à doser

A recharger en USB-C (câble fourni) ou sur un support de charge à induction, les Mode II nous arrivent avec quatre paires d’embouts siliconés. L’étape est importante : bien choisir les siens. Cela peut être déterminant pour le confort, mais aussi pour l’isolation passive conférée par les écouteurs qui ne disposent hélas pas de système de réduction de bruit actif. S’appairant en deux temps trois mouvements, les Mode II fonctionnent avec l’application Marshall Bluetooth.

Les écouteurs s’allument automatiquement dès qu’extraits de leur écrin et s’éteignent sitôt replacés à l’intérieur. Ils disposent de boutons physiques. Ceux-ci permettent de lire/mettre en pause un morceau ; avancer/revenir en arrière ; décrocher/raccrocher/rejeter un appel ; convoquer l’assistant vocal du smartphone, mais aussi d’activer le mode dit « Transparence ». « Transparence » ? Désormais commune à de nombreux écouteurs, cette dernière fonctionnalité permet de percevoir le son extérieur tout en écoutant de la musique. Simple question de sécurité pour se déplacer en ville, par exemple, ou pour prendre brièvement part à une conversation… Grâce à l’application Marshall Bluetooth, ce mode offre ainsi d’ajuster sur une échelle graduée de 0 % à 100 % le niveau sonore des sons environnants. Et cela fonctionne très bien.

Iggy Pop dans la boucle

Nos tests ont été effectués avec de nombreux morceaux puisés dans notre playlist. Honneur à Iggy Pop, ambassadeur Marshall de longue date, dont le titre Sixteen scelle le baptême du feu des Mode II.

Iggy Pop, ambassadeur des écouteurs Mode II de Marshall.
Iggy Pop, ambassadeur des écouteurs Mode II de Marshall. - Marshall

L’application permet de personnaliser l’écoute. Outre les pré-réglages Marshall, Rock, Pop, Hip-Hop, Electronic, Jazz et Voix proposés, il est possible de définir sa propre égalisation. Ce que nous effectuons, le son délivré par les écouteurs nous semblant assez aigu. Nous parvenons à l’améliorer quelque peu. L’écoute se poursuit en puisant dans différents répertoires. Ici Baltazar et You Won’t Come Around, là les Floyd et Fearless. Là encore Massive Attack et Man Next Door… Le son est clair et aéré. Il est même extrêmement détaillé avec une agréable spatialisation, comme en témoigne l’intro de Morning Glory de Jamiroquai. Mais l’impression de son très aigu reste dominant. A défaut d’être basseux, il manque aux Mode II de Marshall un peu plus de chaleur et de mordant dans les graves.

Avec une autonomie de 25 heures au total (jusqu’à 5 heures par charge), les Mode II de Marshall se situent dans la bonne moyenne, entre les T5 II True Wireless de Klipsch (24 heures) et les True Wireless II de Sennheiser (28 heures).

A 179 euros et disponibles dès le 18 mars (les précommandes ont débuté) leur prix de vente est équivalent à celui des Enco X d’Oppo ou des Elite 75t de Jabra, deux très bons modèles que nous avons pu tester, mais qui, eux, proposent pour le même prix un système de réduction de bruit active.