Ecouteurs True Wireless: Combien faut-il investir pour s'offrir la garantie du meilleur son ?

AU TOP Les écouteurs 100 % sans fil (True Wireless) ont la cote, mais le meilleur son a un coût

Christophe Séfrin

— 

6 écouteurs True Wireless premium au banc d'essai — 20 Minutes
  • Pour concurrencer Apple et ses écouteurs 100 % sans fil AirPods Pro, les constructeurs rivalisent d’innovations : réduction de bruit performante, autonomie atteignant des sommets…
  • Mais pour se payer le Graal du bon son, il reste nécessaire d’y mettre le prix.
  • De 159 euros à 299 euros, de Huawei à Sennheiser, « 20 Minutes » vous recommande six paires d’écouteurs True Wireless que nous avons testés et qui ne vous décevrons pas.

Vous exigez du bon son ? Alors que les AirPods Pro d’Apple (vendus 279 euros) et que les Sony WF-1000XM3 (169 euros) sont reconnus comme étant les écouteurs True Wireless de référence sur le marché, d’autres marques proposent elles aussi des produits offrant d’excellentes prestations. Après avoir testé une première salve d’écouteurs à moins de 120 euros, mais aussi les fameux écouteurs 100 % sans fil de la marque Silvercrest vendus chez Lidl, « 20 Minutes » monte le curseur en termes de budget. De 159 euros à 299 euros, voici ceux qui prétendent offrir le meilleur son. Alors, question : quel budget faut-il prévoir pour que la musique soit vraiment bonne ?

159 euros : Huawei, FreeBuds Pro

Se diversifiant, le fabricant smartphones signe avec ces FreeBuds Pro des écouteurs intra-auriculaires 100 % sans fil à réduction de bruit d’assez bonne qualité audio. Très orientée sur les médiums, elle ne déçoit cependant pas et peut se fondre dans n’importe quel type d’écoute.

Les écouteurs FreeBuds Pro de Huawei.
Les écouteurs FreeBuds Pro de Huawei. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Si la musique est globalement bonne, l’ergonomie rate un peu le coche : de par leur revêtement très lisse et leur système d’accroche aimanté, les FreeBuds Pro sont compliqués à extraire de leur boîte de rangement. Par ailleurs, ils bénéficient de commandes semi-tactiles. Il faut « pincer » la petite tige pour mettre en pause un titre, glisser son pouce et son index de part et d’autre pour modifier le volume… ce qui n’est pas le comble de la praticité. Enfin, ces écouteurs bénéficient d’une application de réglage, mais uniquement réservée aux possesseurs de smartphones sous EMUI 10 (l’interface Huawei). A réserver prioritairement aux fans de la marque, donc.

Autonomie : jusqu’à 30 heures.

179 euros : Oppo, Enco X

L’ambition du fabricant de smartphones chinois Oppo est no limit. Non content de challenger Huawei sur le terrain des smartphones, le constructeur s’en prend directement à Apple et ses AirPods Pro avec Enco X, ses écouteurs 100 % sans fil à réduction de bruit. Pour être parfaitement légitime sur la question, Oppo s’est associé au spécialiste danois Dynaudio. Et le résultat s’entend.

Les écouteurs Enco X d'Oppo.
Les écouteurs Enco X d'Oppo. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

En noir ou blanc, les écouteurs sont livrés dans un petit boîtier de recharge capable de leur offrir jusqu’à 25 heures d’autonomie (4 heures par charge avec réduction de bruit activée, 5h30 sans réduction de bruit). L’écoute est pour ainsi dire parfaite. Servie par la présence d’écouteurs de 11 mm capables de reproduire une large bande de fréquences (de 20 à 20.000 Hz), les Enco X soignent autant les titres très exigeants en détails, que les morceaux plus musclés. De son côté, la réduction de bruit sait faire le travail qui lui est confié.

Autonomie : jusqu’à 25 heures.

199 euros : Klipsch, T5 II True Wireless

La marque américaine réjouit les tympans avec ces écouteurs intra-auriculaires très agréables à porter. Livrés dans un boîtier de chargement en métal rappelant les briquets Zippo et fournis avec six paires d’embouts de différentes tailles (qui dit mieux ?), les T5 II True Wireless diffusent un son clair, détaillé et ample. S’il peut paraître en très léger manque de basses, il ne commet aucun impair quel que soit le registre musical écouté.

Les écouteurs T5 II True Wireless de Klipsch.
Les écouteurs T5 II True Wireless de Klipsch. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

On apprécie les commandes physiques plutôt que tactiles (parfois hasardeuses). Bien que ne disposant pas de réduction de bruit active, ces écouteurs offrent néanmoins une bonne isolation passive et protègent les conversations.

Autonomie : jusqu’à 24 heures.

249 euros : Jabra, Elite 85t

Pionnière dans l’univers des écouteurs True Wireless, la firme danoise Jabra continue sur sa bonne lancée en étoffant sa gamme avec les Elite 85t. Cette paire d’écouteurs dispose notamment d’une fonction de réduction de bruit active au niveau ajustable. Intégrant 6 micros au lieu de 4, comme pour les modèles antérieurs, ils permettent ainsi d’atténuer les bruits environnants sur 11 niveaux. De quoi s’adapter à toutes les circonstances : voyage, transports en commun, travail en open space

Les écouteurs Jabra Elite 85t.
Les écouteurs Jabra Elite 85t. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Compatibles Bluetooth multipoints, on peut leur greffer deux sources audio en même temps (un smartphone et un ordinateur, par exemple). Disposant de boutons physiques et d’une excellente application de contrôle avec notamment la possibilité de personnaliser l’égalisation, ces écouteurs peuvent se targuer d’offrir un son très chaud, mettant bien en avant les médiums, et ne survolant jamais les basses et les aigus. La scène sonore est belle, très « vinyle » dans son approche et, à nos yeux, une vraie référence en la matière. A noter que les modèles de la gamme 75t peuvent, grâce à une mise à jour, désormais profiter de la réduction de bruit.

Autonomie : jusqu’à 25 heures.

279 euros : Bose, Quietcomfort Earbuds

Champion sur les casques à réduction de bruit, Bose livre enfin des écouteurs avec la même philosophie. Soit des semi-intras (en noir ou blanc nacré) un peu volumineux qui, une fois extraits de leur grosse boîte de chargement, se fixent parfaitement à l’entrée des oreilles à l’aide de petites ailettes en silicone.

Les écouteurs Quietcomfort Earbuds de Bose.
Les écouteurs Quietcomfort Earbuds de Bose. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

L’application proposée ne dispose pas d’égaliseur : Bose veut imposer sa signature sonore. Celle-ci est façonnée par des basses d’enfer dont la qualité de frappe n’est jamais mise en défaut, même à volume élevé. Chaleureux mais détaillé, le son de ces écouteurs QC Earbuds est parfaitement isolé du tapage extérieur par une réduction bruit active ajustable (dans l’application) et quasi parfaite, même si les voix humaines parviennent encore à percer quelque peu. La perfection n’existant pas, les commandes tactiles sont incomplètes, se passant du réglage de volume ou du changement de morceau.

Autonomie : jusqu’à 12 heures.

299 euros : Sennheiser Momentum True Wireless 2

Cette nouvelle version des écouteurs de la discrète mais efficace marque allemande mérite le détour. Présentés dans un écrin recouvert de tissu, les Momentum True Wireless 2 (normés IPX4 pour résister à la pluie et la sueur) ne sont pas les plus discrets sur le marché, mais leur relatif enbompoint dissimule une belle technicité, dont des transducteurs dynamiques de 7 mm.

Les écouteurs Momentum True Wireless 2 de Sennheiser.
Les écouteurs Momentum True Wireless 2 de Sennheiser. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

A personnaliser avec une application nommée Smart Control (elle permet notamment d’attribuer aux surfaces tactiles des écouteurs les fonctions désirées, mais aussi de bénéficier d’un très bon égaliseur), les Momentum True Wireless 2 restituent un son excellemment maîtrisé. Tout en étant très présentes, les basses sont profondes et n’étouffent pas l’écoute. Les voix restent préservées et chaleureuses, tandis que les détails fleurissent à travers des aigus aiguisés sans jamais siffler. Bémol : contrairement à d’autres, le boîtier de recherche n’est pas compatible avec la charge par induction).

Autonomie : jusqu’à 28 heures.