VIDEO. WF-1000XM3: Les écouteurs True Wireless de Sony s'imposent sans faire de bruit

AUDIO Fort du succès de son casque à réduction de bruit WH-1000XM3, Sony en décline le concept avec une paire d’écouteurs True Wireless que «20 Minutes» a testé, les WF-1000XM3

Christophe Séfrin

— 

Les écouteurs WF-1000XM3.
Les écouteurs WF-1000XM3. — SONY
  • Avec ses écouteurs True Wireless à réduction de bruit WF-1000XM3, Sony décline le concept très abouti de son casque à arceau WH-1000XM3.
  • Vendus 249 euros, ces nouveaux écouteurs réussissent le pari de l’isolation acoustique avec une très belle qualité audio et une bonne autonomie.
  • Il leur manque encore une meilleure isolation face aux voix, davantage de discrétion dans le creux de l’oreille, ainsi qu’une protection à l’eau et la sueur.

Les AirPods d’Apple ont balisé le terrain. Grâce à eux, les écouteurs ont coupé les fils fin 2016 et sont devenus « True Wireless» (vraiment sans fil!). Et avec les écouteurs True Wireless, un vent de liberté souffle désormais pour les amateurs de musique en balade et autres sportifs mélomanes.

Esthétique discutable

Avec ses WF-1000XM3, Sony veut surfer sur le succès de son casque à arceau à réduction de bruit WH-1000XM3 dont la qualité est unanimement saluée. Soit une paire d’écouteurs intra-auriculaires sans aucun fil dont la vocation est de nous isoler des bruits environnants pour privilégier une écoute le plus pur possible.

Les WF-1000XM3 disposent chacun d'une puce Bluetooth.
Les WF-1000XM3 disposent chacun d'une puce Bluetooth. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Les WF-1000XM3 se distinguent d’emblée des AirPods qui se posent à l’entrée du conduit auditif et ne s’y introduisent pas. Les  WF-1000XM3, eux, doivent y être enfoncés. Ils sont fournis avec un boîtier de recharge capable de leur offrir jusqu’à 24 heures d’autonomie.

Des écouteurs qui peuvent sembler un peu trop visibles.
Des écouteurs qui peuvent sembler un peu trop visibles. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Sortis de leur écrin, les deux écouteurs imposent leur volume. S’ils ne pèsent que 9 grammes chacun et s’avèrent d’un port qui ne gène pas l’auditeur même après plusieurs heures d’écoute, ils restent assez gros. Esthétiquement, cela peut déplaire. Rien à voir avec les discrets écouteurs True Wireless Elite E65t de Jabra dont l’intégration dans l’oreille est plus discrète.

Une réduction de bruit efficace

L’usage des WF-1000XM3 se personnalise avec une application complète. On y trouve un égaliseur, mais aussi la possibilité de régler le niveau de réduction bruit avec plus ou moins d’intensité selon que l’on est à l’arrêt, à pieds, dans les transports, entrain de faire du sport… Et cette réduction est très efficace. La tapage du métro, par exemple, s’efface en grande partie.

Une application très complète pour optimiser l'usage des écouteurs.
Une application très complète pour optimiser l'usage des écouteurs. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Si Sony utilise la même puce électronique que celle de son casque WH-1000XM3 pour réaliser cette prouesse, la sensation d’isolation reste cependant en deçà. Avec les écouteurs WF-1000XM3, les voix environnantes sont insuffisamment effacées comme nous l’avons constaté en avion, par exemple. Au bureau, les cliquetis des claviers d’ordinateur de nos collègues franchissent aussi allègrement les barrières de la réduction de bruit…

Jusqu'à 24 heures d'autonomie grâce à leur boîtier de rangement.
Jusqu'à 24 heures d'autonomie grâce à leur boîtier de rangement. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

De son côté, l’écoute musicale se distingue par sa précision. Bien que le constructeur dispense ses écouteurs de codecs Hi-Rés, les différents registres où nous nous sommes essayés sont parfaitement rendus et précis. Prime à… la musique classique qui avec les écouteurs de Sony joue vraiment sur du velours! Les répertoires pop et électro s’affirment avec des basses fermes mais sans excès. En jazz, les WF-1000XM3 affichent chaleur et suavité

Précisons que les WF-1000XM3 se distinguent par la présence de deux puces Bluetooth. Contrairement à d’autres modèles qui n’en intègrent qu’une (un écouteur «maitre» reçoit les informations du smartphone connecté et les transmet à l’écouteur «esclave»), les écouteurs Sony dialoguent donc chacun avec la source émettrice. Avantage? Aucun décrochage à signaler comme c’est parfois le cas avec des modèles concurrents où l’un des écouteurs peut momentanément être coupé du son.

Des lacunes à combler

Quelques regrets néanmoins: chaque écouteur dispose d’une surface tactile pour décrocher/raccrocher un appel, interrompre momentanément toute diffusion pour prendre part à une conversation (mode «Voix»), ou pour convoquer son assistant personnel. Impossible de monter/baisser le volume sans passer par son smartphone, ce qui est vraiment contraignant. Le boite de rangement se recharge en USB et non par induction comme sur des modèles concurrents. Par ailleurs, les WF-1000XM3 ne bénéficient d’aucune protection contre l’eau ou la sueur. Nous ne pouvons donc pas les préconiser pour une utilisation sportive. Enfin, la captation de la voix en mode mains libres reste plus que perfectible. Ne disposant que de deux micros, nos écouteurs rament pour restituer clairement une conversation dans un environnement bruyant.

La qualité audio comme argument

A 249,99 euros, l’achat des WF-1000XM3 restera donc d’abord conditionné par une forte exigence de qualité sonore et un besoin de réduction de bruit efficace. Les écouteurs remplissent parfaitement leur mission première et sans doute mieux que leurs concurrents au niveau de la qualité d’écoute. Mais ils sont encore sans rivaux véritables dans l’univers des intras True Wireless avec réduction de bruit.

Les écouteurs True Wireless WF-1000XM3 avec réduction de bruit.
Les écouteurs True Wireless WF-1000XM3 avec réduction de bruit. - SONY

Seul Xiaomi et ses AirDots Pro vendus 80 euros occupe le terrain... avec une qualité bien moindre. Si Huawei devrait lâcher ses FreeBuds 3 avant les fêtes, c'est Apple qui tire le premier avec ses nouveaux AirPods Pro. Intra auriculaires avec réduction de bruit, ils sont lancés à 279 euros. 

Au bout des embouts

Sony fournit 7 jeux d’embouts pour ses écouteurs et il est important de bien sélectionner les siens. Pour notre test, nous en avons alterné plusieurs paires. Nous avons ainsi pu constater que selon le modèle sélectionné, le confort était modifié, certes, mais que la perception de la qualité audio pouvait différer d’une paire d’embouts à une autre. Plus un embout parvient à maintenir les écouteurs bien enfoncés, meilleures sont les basses. Nous regrettons néanmoins que les écouteurs ne disposent pas d’un petit ergot pour parfaitement les maintenir appliqués.