Sans fil: Nous avons testé des écouteurs capables de rivaliser avec les nouveaux AirPods d’Apple

SON Alors qu’Apple lance ses nouveaux écouteurs AirPods, ses concurrents jouent des coudes pour se faire une place dans nos oreilles

Christophe Séfrin

— 

Le Momentum True Wireless mettent en avant leur qualité audio.
Le Momentum True Wireless mettent en avant leur qualité audio. — SENHHEISER
  • Apple vient d’annoncer le lancement de ses nouveaux écouteurs AirPods, désormais compatibles avec la charge par induction et le lancement de l’assistant SIRI à la voix.
  • Depuis les premiers AirPods fin 2016, l’offre de ce type d’écouteurs s’est amplifiée de mois en mois.
  • Momentum True Wireless de Sennheiser ; Pixels Buds de Google et Galaxy Buds de Samsung que nous avons testés sont les plus récents concurrents des best-sellers d’Apple.

Rendons justice à Apple : la marque à la pomme fut la première à lancer sur le marché des écouteurs True Wireless, soit sans le moindre fil. Depuis fin 2016, ce type d’écouteurs s’est multiplié dans les rayons, chaque marque tentant de se positionner dans une fourchette de prix allant de 25 euros à… 300 euros !

Les nouveaux AirPods permettent de lancer l'assistant SIRI à la voix.
Les nouveaux AirPods permettent de lancer l'assistant SIRI à la voix. - APPLE

 

Signées Sennheiser, Google et Samsung, les derniers concurrents des AirPods (que nous testerons prochainement) ont des arguments à défendre. « 20 Minutes » les a glissés dans ses oreilles…

Momentum True Wireless de Sennheiser : la qualité audio avant tout

Livrés dans leur étui de recharge recouvert de tissus gris, les premiers écouteurs True Wireless de Sennheiser arrivent sur un marché déjà bien occupé par la concurrence.

Momentum True Wireless: une qualité de son parfaite, mais quelques soucis d'ergonomie.
Momentum True Wireless: une qualité de son parfaite, mais quelques soucis d'ergonomie. - SENNHEISER

 

On attendait évidemment le constructeur sur la qualité audio et c’est gagné. Les Momentum True Wireless affirment le savoir-faire de la maison allemande et diffusent un son de très grande qualité, avec un spectre large permettant leur utilisation pour des registres musicaux exigeants, comme le classique ou le jazz. N’était ce grand plaisir d’écoute, ces intras ont hélas un défaut : leur manque d’ergonomie. Le choix des commandes tactiles sur chaque écouteur n’est des plus pratique : comme souvent sur ce type d’équipement, les gestes de l’index à appliquer sont parfois hasardeux et les fonctions proposées contraignantes à mémoriser. Autonomie : 4 heures environ. 299 euros.

Pixel Buds de Google : 40 langues traduites en simultanée

Deux ans après leur lancement aux Etats-Unis, les intras de Google sont en vente libre dans l’Hexagone. Les possesseurs du smartphone Pixel 3 ont tout lieu de s’y intéresser, puisqu’il est l’unique terminal avec lequel ils sont compatibles.

Les Pixel Buds: ils traduisent 40 langues grâce à Google Traduction.
Les Pixel Buds: ils traduisent 40 langues grâce à Google Traduction. - GOOGLE

 

Le petit étui recouvert de tissus doux au toucher de cet accessoire abrite ce qu’il faut considérer comme des écouteurs tour de cou : un câble recouvert de tissus les réunit. On peut en modifier la longueur par un petit système coulissant, mais celui-ci s’avère finalement assez peu pratique. Différents par leur aspect, les Pixels Buds le sont également par leur approche. Outre une écoute musicale dont la qualité manque peut-être de personnalité, les écouteurs sont compatibles avec Google Traduction. Smartphone en main, il est ainsi possible de les utiliser en voyage : les phrases prononcées (40 langues possibles) dans le micro du Pixel 3 seront traduites dans les écouteurs instantanément. Autonomie : 4 heures environ. 179 euros.

Galaxy Buds de Samsung : petit prix et charge par induction

Bien moins encombrants que les premiers écouteurs True Wireless que Samsung avait lancés dans le sillage des AirPods d’Apple, ces nouveaux Buds dégagent un aspect très plastique.

Galaxy Buds: un aspect très plastique, mais la musique est bonne.
Galaxy Buds: un aspect très plastique, mais la musique est bonne. - SAMSUNG

 

Leur qualité audio est assez classique mais gagne en finesse et profondeur si on les associe à l’application Galaxy Wearable. Celle-ci donne accès à un équaliser qui permet d’affiner ses réglages. Grâce à elle, il est également possible de moduler l’importance du son ambiant. Le rapport qualité/prix reste bon. S’ils peuvent se recharger en USB-C, ces nouveaux écouteurs disposent d’une possibilité de chargement à induction. Pas de base fournie, mais on peut les placer sur la coque arrière d’un smartphone Galaxy S10 qui se chargera de faire le plein en énergie de leur petit boîtier de rangement. On regrette cependant que Samsung n’ait pas renouvelé l’idée d’embarquer un capteur cardio dans ses écouteurs, comme cela avait été le cas avec sa première génération de Gear IconX, bien pratique pour ses entraînements sportifs… Autonomie : 6 heures environ. 149 euros.