Samsung Galaxy S10+: Notre test révèle un smartphone d’exception… à quelques détails près

SMARTPHONE Dans la famille S10 de Samsung, voici le très premium S10+ que « 20 Minutes » a testé

Christophe Séfrin

— 

Le Samsung Galaxy S10 est lancé à 1009 euros en 128 Go.
Le Samsung Galaxy S10 est lancé à 1009 euros en 128 Go. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Les nouveaux smartphones Galaxy S10e, S10 et S10 de Samsung sont en vente depuis le 8 mars.
  • « 20 Minutes » a pu tester durant une semaine l’aîné de la fratrie, le S10+.
  • Vendu à partir de 1009 euros, il se distingue par la qualité de son écran et de nouvelles fonctions photo, mais tout n'est pas encore absolument parfait...

Génération 10. Depuis le premier Galaxy S de Samsung lancé en juin 2010, la saga à succès des smartphones Galaxy n’a eu de cesse d’innover. Vaisseau amiral de la nouvelle flotte Galaxy S10 (composée des S10E, S10 et S10+), le Galaxy S10 + semble vouloir concentrer tout le savoir-faire du constructeur sud-coréen.

Dix ans de Galaxy S chez Samsung.
Dix ans de Galaxy S chez Samsung. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Une semaine de test montre que le terminal a au moins sept bonnes raisons de se faire désirer… même si l’appareil, vendu à partir de 1009 euros (128 Go), n’est pas tout à fait parfait.

1. La fluidité de son design

Avec son écran occupant 90 % de sa face avant, le Galaxy S10 + en impose. Sinon la bordure basse un peu plus épaisse que les autres, on n’est pas loin de l’écran intégral ! Comme Honor et son View 20, Samsung s’est débarrassé de l’encoche qui abrite les capteurs photo frontaux. Ici au nombre de deux, ils sont directement plantés dans la dalle, en haut, à droite. On ne les distingue presque plus.

Mais : la position de ces capteurs avants impose de bien orienter son regard dans leur direction pour prendre des selfies. Si l’on regarde au centre de l’écran comme on en a pris l’habitude depuis des années, la photo peut être gâchée…

2. Un super écran Dynamic Amoled

OK Samsung, tu nous as encore bluffés. L’écran de 6,4’’/16,25 cm est d’une qualité imbattable. La marque ne parle d’ailleurs plus de dalle Super Amoled mais de dalle Dynamic Amoled. Différence : celle-ci est compatible HDR10 +. Avec un contenu lui aussi compatible (on en trouve sur Netflix ou YouTube), les couleurs sont plus nuancées. Et grâce au HDR10 +, les zones de l’image les plus sombres sont aussi plus détaillées. Cet écran est également très lumineux.

L'écran de 6,4 pouces du Galaxy S10 est presque intégral.
L'écran de 6,4 pouces du Galaxy S10 est presque intégral. - CAPTURE

 

Attention : le site Les Numériques a relevé que le film plastique posé par Samsung comme protection (en plus du verre Gorilla Glass 6) altère un peu cette luminosité… Autre petit problème : le capteur d’empreinte placé sous l’écran n’est franchement pas réactif. Le système de reconnaissance faciale est beaucoup plus rapide. C’est lui que nous avons finalement privilégié.

3. Ses qualités audio intrinsèques

Le Galaxy S10 + est lesté d’une prise casque, ce qui, en ces temps de Bluetooth dominant, est tout de même rassurant lorsque l’on aime vraiment l’écoute au casque. Il est également doté de haut-parleurs stéréo tout à fait convaincants. Et contrairement à la plupart de ses rivaux, le son ainsi diffusé n’est pas trop aigu.

4. Des photos en ultra grand angle

Depuis LG et son G6, la photo ultra grand-angle a fait une apparition timide sur les smartphones. Récemment, c’est Huawei et son Mate 20 Pro qui s’y collait. Samsung en adopte le principe sur ses trois Galaxy S10 + avec un certain bonheur. A chaque prise de vue, il est possible de sélectionner une photo en mode normal (45°), en grand-angle (77°) ou ultra grand-angle. Avec son capteur dédié (16 mégapixels, f/2.2), cette troisième option dégage un champ de vision de 123°.

Une prise de vue en mode normal (45°)...
Une prise de vue en mode normal (45°)... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
... la même en grand angle (77°)...
... la même en grand angle (77°)... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
... puis en ultra grand angle (123°).
... puis en ultra grand angle (123°). - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Nos différentes tentatives ont toujours été flatteuses à l’œil. On apprécie l’ultra grand angle pour les photos de groupe, de paysages ou de monuments, même si les bords de l’image sont un peu déformés.

5. Des effets photo dynamiques

Le S10 + arrive avec une armada de possibilités créatrices offertes tant par ses capteurs que par des effets logiciels. Sinon son capteur ultra grand angle, le smartphone est équipé de deux autres capteurs arrières de 12 mégapixels (f/2.4 et f/2.2). L’ensemble permet vraiment de réaliser d’excellentes prises de vues. Mais aussi des portraits avec des effets de mouvement arrières dynamiques plus ou moins fortement dosés. Autre possibilité : des portraits où le sujet est en couleurs et son environnement en noir et blanc. Cette fonction est carrément pompée sur l’une du Mate 20 Pro de Huawei…

A l’avant, les deux capteurs de 10 et 8 mégapixels autorisent les portraits avec effet Bokeh (flou à l’arrière du sujet), des portraits avec effet de mouvement arrière, du vignetage (halo sombre autour du sujet), mais encore des photos de groupe. Franchement ? On y prend un plaisir ludique.

Des effets dynamiques également en mode selfie.
Des effets dynamiques également en mode selfie. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Regret quand même : les photos de nuit du Galaxy S10 + ne sont pas à la hauteur des attentes et l’on retrouve ici les travers de la plupart des smartphones… Le Pixel 3 de Google semble bel et bien indétrônable sur ce point…

6. Des vidéos bien stabilisées

La stabilisation photo et vidéo devient un point différenciant chez les constructeurs. GoPro ou DJII y travaillent d’arrache pied sur leurs caméras. Au rayon smartphones, Samsung marque ici des points avec des captations vidéo en mouvement qui… n’indisposent pas ceux qui les regardent. A noter qu’il est aussi possible de filmer en 4K (3840 x 2160) avec les capteurs avant ou arrière du smartphone. Vos stories et vidéo casts n’en seront que plus agréables à l’œil.

7. Sa fonction partage d’énergie

A activer en faisant coulisser l’écran vers le bas, la fonction Partage d’énergie du Galaxy S10 + peut offrir un bon dépannage pour un ami qui dispose d’un smartphone compatible avec le chargement à induction. Il suffit de placer dos à dos les deux appareils pour que le premier transfère de l’énergie au second.

La Galaxy S10+ permet de recharger par induction les smartphones compatibles. Même les iPhone.
La Galaxy S10+ permet de recharger par induction les smartphones compatibles. Même les iPhone. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Nous avons ainsi éprouvé un plaisir pervers à accoler notre iPhone X au S10 + et à le voir siphonner doucement la batterie de son concurrent. Attention, pour que ce partage ait lieu, il faut que la batterie de 4100 mAh du S10 + soit chargée au moins à 30 % de sa capacité. Cette batterie offre au S10 + jusqu’à deux jours d’autonomie. A condition de ne pas trop abuser.