MWC 2019: Cinq smartphones qui ne se plient pas mais qui cassent tous les codes

SMARTPHONES Le salon Mobile World Congress qui se tient cette semaine à Barcelone n’a pas dévoilé que des terminaux pliables, mais aussi des appareils embarquant des fonctionnalités inédites

Christophe Séfrin

— 

Le Nokia 9 Pure View avec ses cinq capteurs photo.
Le Nokia 9 Pure View avec ses cinq capteurs photo. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Le salon de la téléphonie Mobile World Congress se tient jusqu’au 28 février à Barcelone.
  • Si les smartphones flexibles de Samsung et Huawei y jouent les stars, d’autres terminaux décrochent la palme de l’origalité.
  • Parmi eux, V6000 de Thomson avec pico-projecteur intégré, Tresser X-4 de Crosscall embarquant une action cam, Nokia 9 Pure View avec cinq capteur photo dorsaux, P18K Pop d’Energizer avec sa batterie de 18.000 mAh ou encore Xperia 1 de Sony à l’écran au format 21:9e tentent de se distinguer.

Les stars se plient en deux. Avec leur écran flexible, les smartphones Fold de Samsung et Mate X de Huawei sont bien entendu les vedettes du salon de la téléphonie Mobile World Congress qui se tient cette semaine à Barcelone.

Mais d’autres constructeurs ne manquent pas d’idées, voire d’audace, et innovent pour se distinguer. 20 Minutes a repéré ces challengers parfois prometteurs…

200.000 mètres carrés consacrés à la téléphonie mobile: le Mobile World Congress de Barcelone.
200.000 mètres carrés consacrés à la téléphonie mobile: le Mobile World Congress de Barcelone. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

V6000, de Thomson : il embarque un projecteur laser

Il y a deux ans, la marque présentait au salon IFA de Berlin son prototype de smartphone avec pico projecteur intégré. Un peu balourd, l’appareil restait assez prometteur. Plus fin et abouti, son successeur se profile désormais sous la forme du V6000. Ce smartphone au design assez classique et à écran Full HD de 6’’/15,25 cm intègre un projecteur laser sur son bord supérieur.

L’idée est de pouvoir le poser sur un meuble, de l’orienter sur un mur blanc et de se faire une toile. Le V6000 projette donc les contenus présents dans la mémoire du terminal (ou en streaming) en haute définition (720p). Sa batterie de 4.000 mAh lui permettrait ainsi des projections avec une image jusqu’à 3 mètres de diagonale durant 4 heures environ. De quoi ne pas rater son match lorsque l’on est en déplacement, par exemple. Brièvement essayé, le V6000 fait le job, même si l’on craint que son seul haut-parleur manque un peu de pêche au moment du but. Il sera disponible en mai à 499 euros (64 Go/4 Gb) et 599 euros (128 Go/6 Gb).

Trekker-X4, de Crosscall : il intègre une action cam

Créée il y a une dizaine d’années, la marque Crosscall occupe une niche : celle des smartphones super-résistants et étanches dédiés aux amateurs de sports extrêmes. Avec son Trekker-X4, Crosscall franchit une nouvelle étape avec un terminal qui intègre une action cam.

Le Trekker X-4 de Crosscall avec action cam intégrée.
Le Trekker X-4 de Crosscall avec action cam intégrée. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

A l’arrière de l’appareil à l’écran Full HD de 5,5’’/13,97 cm, le Trekker X-4 révèle un large appendice lesté d’un capteur de 12 mégapixels. Point différenciant : la lentille le recouvrant est de 170° (contre 80° environ habituellement) et effectue des captures photo/vidéo sous forme de demi-sphère. L’idée est de pouvoir filmer en 4K (à 30 images/seconde), mais aussi en 170° (60 i/s en Full HD) ou encore en mode slow motion (120 i/s). Un puissant système de stabilisation numérique permet d’obtenir des images très stables (au prix de quelques découpes sur les bords néanmoins) et non déformées. Un logiciel de montage est embarqué, qui permet assez facilement couper et assembler ses rushes. « On l’utilisera en remontant pour la dernière fois de la journée sur le télésiège, afin de poster une story de sa journée de ski ! », imagine Crosscall. Prix : 699 euros.

Nokia 9 Pure View, de Nokia : 5 capteurs photos à l’arrière

Attention, appareil prometteur au détour du stand HMD/Nokia : le Nokia 9 Pure View. Héritier des Nokia 808 Nokia et Lumia 1020 (les photophones-star de l’ex-numéro un mondial de la téléphonie), le Nokia 9 Pure View cible les photographes éclairés. Difficile à l’heure des triples ou quadruples capteurs photos des smartphones d’encore innover sur le terrain de la photo. Et pourtant…

Le Nokia 1 Pure View avec ses cinq capteurs photo.
Le Nokia 1 Pure View avec ses cinq capteurs photo. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Le Nokia 9 Pure View s’annonce avec cinq capteurs arrières de 12 mégapixels (f/1.8), dont trois capteurs monochromes. L’ensemble est attelé à des lentilles Carl Zeiss, une référence qui n’est pas sans rappeler le partenariat de Huawei avec Leica. Intérêt de cette armada ? Des photos jusqu’à 10 fois plus lumineuses, mais aussi la possibilité de faire le point sur n’importe quelle partie de ses images grâce au télémètre intégré.

Ce que l’on appelle le « re-focus ». Ainsi, le Nokia 9 Pure View peut-il restituer jusqu’à 1.200 couches de profondeur de champ, contre 10 habituellement, selon son constructeur. Annoncé pour fin mars à 699 euros, le terminal à l’écran de 6,9’’/17,52 cm sera proposé avec 128 Go/6Gb et une batterie de 3.320 mAh.

P18K POP, d’Energizer : une brique à l’autonomie d’une semaine

De face, rien – ou presque — ne permet de différencier le P18K Pop d’Energizer d’un classique smartphone. Mais si l’on retourne ce smartphone à écran Full HD + de 6,2’’/15,74 cm, c’est le drame : le P18K Pop est aussi épais que 3 smartphones posés les uns sur les autres : 17 mm ! Pas de problème de conception, pourtant : son truc à lui, c’est l’autonomie.

Le P18K POP d’Energizer avec sa (grosse) batterie de 18.000 mAh.
Le P18K POP d’Energizer avec sa (grosse) batterie de 18.000 mAh. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Ainsi, le terminal sous Android Pie 9.0 intègre-t-il une batterie de 18.000 mAh, un record. 18 mAh, c’est six fois la capacité d’un classique smartphone, l’équivalent d’une semaine d’autonomie. Autant dire que l’on a plus l’impression d’avoir en main une powerbank qu’un smartphone… l’ensemble devant peser pas loin de 500 g. Encore à l’état de prototype avec ses trois capteurs photo avant qui se rétractent (12 + 5 + 2 mégapixels) et ses capteurs frontaux de 16 + 2 mégapixels, l’appareil qui se recharge en USB-C pourrait intéresser les grands voyageurs, selon Energizer qui précise vouloir lancer son smartphone, au mois de juin au prix de 600 euros. Envie d’un trek au Népal ?

Xperia 1, de Sony : un écran au format cinéma

Pour se différencier, Sony Mobile avance son Xperia 1 (dites « One » !). Ce smartphone à écran de 6,5’’/16,51 cm marque son terrain avec son ratio 21 : 9e. « On crée ainsi une rupture en proposant un écran au format Cinémascope », s’enthousiasme-t-on chez Sony Mobile France. Beau, mais bien encombrant dans une poche, ce terminal s’adresse aux vidéastes purs et durs.

L'Xperia 1 de Sony avec son écran 21:9e.
L'Xperia 1 de Sony avec son écran 21:9e. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Outre le format 21 : 9e, son écran est OLED 4K HDR10, est à même de restituer des images aux couleurs très nuancées. Où l’on débattra de la pertinence de la 4K sur un écran de smartphone… Reste que l’Xperia 1 filme aussi en 4K HDR (aux formats 4/3, 16 : 9e, 1:1 et 21/9e) avec ses trois optiques de 12 mégapixels (f/1.6). Autre intérêt : une mise au point avec suivi sur l’œil du sujet. La garantie de portraits toujours impeccables. Lesté de 128 Go de mémoire et d’une batterie de 3300 mAh, étanche (IP68), l’Xperia 1 sera lancé pour le Festival de Cannes, promet Sony. Son prix : 999 euros.