AirPods Max : Comment Apple peut-il justifier les 629 € réclamés pour son casque audio ?

AUDIO L’AirPods Max, premier casque audio lancé par Apple, déroute par son prix stratosphérique (629 €) en dépit de qualités sonores indéniables et d’une excellente réduction de bruit

Christophe Séfrin

— 

Tik Tech: On a testé les Airpods Max d'Apple — 20 Minutes
  • Avec son premier casque audio à réduction de bruit nommé AirPods Max, Apple veut se distinguer sur un marché dominé par Sony et Bose.
  • Vendu 629 € face à des concurrents nettement moins chers, l’AirPods Max surprend par sa qualité d’écoute ainsi que par sa réduction bruit, sans doute la meilleure du marché.
  • Mais il n’est pas exempt de défauts, parmi lesquels l’absence d’écoute passive, une autonomie étriquée et une housse de transport d’une utilité contestable.

Il n’y aura pas eu de traditionnelle keynote. Juste un communiqué de presse dans lequel Apple annonçait un peu avant les fêtes le lancement de son casque audio Bluetooth AirPods Max. A 629 €, son tarif détonne dans un univers où les prix des casques haut de gamme avoisinent plutôt 350 à 400 € comme avec le WH-1000XM4 de Sony ou le Bose NCH 700. Mais l’AirPods Max veut faire la différence par des performances supérieures à celles de ses concurrents. Il complète la gamme audio d’Apple où les écouteurs True Wireless AirPods et AirPods Pro restent des best-sellers.

Résolument haut de gamme

Au fait, doit-on dire LE ou LES AirPods Max ? Apple utilise le pluriel se référant AUX AirPods et AirPods Pro, ses écouteurs intra-auriculaires. Plus simple, peut-être, de dire (en tout cas d’écrire) l’AirPods Max, s’agissant d’UN casque audio… C’est en tout cas le premier lancé par la firme à la pomme sous son estampille. Rappelons que la marque est par ailleurs propriétaire de Beats Audio, mais les deux entités restent séparées.

Un design qui innove et qui coche les cases du luxe.
Un design qui innove et qui coche les cases du luxe. - APPLE

Immédiatement, l’AirPods Max marque son terrain par une approche haut de gamme. Ce casque signe sa singularité par son design qui sort des sentiers battus : aluminium anodisé pour les coques, tissus filet dit « mesh » pour les oreillettes et l’arceau (offrant ainsi au crâne une belle possibilité de respiration), finitions impeccables… On aime, ou pas, mais Apple a soigné sa copie.

D’emblée, on remarque que l’AirPods Max qui se recharge avec un câble Lightning (fourni, mais le bloc d’alimentation ne l’est pas), fait l’impasse sur la prise mini-jack. Ce n’est pas forcément un problème en soi… sauf qu’une fois épuisée sa batterie à l’autonomie de 20 heures, il est impossible d’utiliser le casque en mode passif. Heureusement, sa recharge est rapide. Elle lui permet de reconquérir 90 minutes d’écoute en 5 minutes de charge. 2h15 sont nécessaires pour une charge complète.

C’est du lourd

Autre constat immédiat : l’AirPods Max est un casque audio assez lourd. Du haut ses 385 grammes, il est singulièrement plus lourd que les classiques casques audio dont le poids avoisine plutôt 250 grammes.

Apple reprend le principe de la roue Digital Crown de l'Apple Watch et la transforme en bouton de réglages.
Apple reprend le principe de la roue Digital Crown de l'Apple Watch et la transforme en bouton de réglages. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

On remarque enfin la quasi-absence de boutons. D’abord, pas de bouton ON/OFF à bord. Ensuite, ne subsistent que deux boutons : un pour le volume qui reprend le principe de la Digital Crown de l’ Apple Watch, et un autre qui permettra soit d’activer le mode Transparence ou de lancer la réduction de bruit active.

Un appui long sur ce même bouton lance enfin le processus d’appairage Bluetooth pour les lecteurs audio sous Android ou les ordinateurs sous Windows 10. Oui, Apple s’ouvre aux mondes qui ne sont pas les siens (mais le casque perdra quelques fonctionnalités néanmoins). Si l’on possède un iPhone, un iPad ou un Mac, l’AirPods Max est automatiquement repéré sans que l’on ait à effectuer la moindre manipulation. Quiconque a déjà utilisé des écouteurs AirPods se retrouvera en terrain connu.

Un son parfaitement maîtrisé

L’expérience auditive n’a en revanche rien à voir avec ce que l’on connaît. Contrôlés par la puce H1 d’Apple (la même que pour les AirPods Pro), les haut-parleurs de 40 mm du Max connaissent la musique. Celle-ci n’est pas Hi-Res audio : seuls les codes SBC et AAC sont compatibles. On a donc affaire à de la qualité CD.

L'AirPods Max à coeur ouvert.
L'AirPods Max à coeur ouvert. - APPLE

Testé avec d’innombrables morceaux, le casque surprend pourtant par son excellente tenue quel que soit le registre musical écouté. Les basses sont massives sans être encombrantes, les aigus ciselés et les médiums totalement maîtrisés. Et bravo pour les voix. Certes, il n’y a pas d’égaliseur pour ajuster ces réglages, mais l’équilibre est parfaitement tenu. Plus étonnant : il est possible de monter le volume à fond à l’aide de la Digital Crown sans que la qualité audio ait à en souffrir. Gare à vos tympans néanmoins…

L'AirPods Max renferme des haut-parleurs de 40 mm.
L'AirPods Max renferme des haut-parleurs de 40 mm. - APPLE

Surprise : Apple a implémenté son procédé « Audio Spatial ». Testé avec USS Greyhound, le film avec Tom Hanks sur la Bataille de l’Atlantique (Apple TV+), ce système épate littéralement par sa capacité à spatialiser le son, mais aussi à produire une véritable scène sonore à 360°. Ainsi, l’AirPods Max peut-il donner la réplique aux contenus compatibles en 5.1, 7.1 et Dolby Atmos. Sur iPad ou sur iPhone, le procédé Head Tracking (Suivi de tête) est même troublant : il adapte le son aux mouvements de la tête, donnant l’impression que l’on peut se déplacer à l’intérieur même d’une scène. Gadget, oui, mais impressionnant tout de même.

Transparence et isolation au top

Un appui sur le bouton dédié et voici le mode Transparent activé. Un autre appui et c’est la réduction de bruit qui se met en œuvre. Là encore, aucun réglage possible… mais la surprise guette au tournant. Le mode « Transparence » est étonnant de clarté. Très pratique en ville afin de conserver la pleine conscience de l’environnement urbain, il l’est tout autant pour tenir une conversation alors que l’on écoute de la musique. C’est d’ailleurs bien simple : on s’entend parler tout à fait normalement lorsque l’on a le casque sur les oreilles. Même l’isolation passive (physique) du produit semble disparaître.

Le mode Transparence et la réduction de bruit active sont deux grandes réussites de l'AirPods Max.
Le mode Transparence et la réduction de bruit active sont deux grandes réussites de l'AirPods Max. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Quant à la réduction de bruit active, elle surprend tout autant. Sans annuler tout bruit ambiant, elle isole l’utilisateur dans une bulle que peu de sons parviennent à percer. Là où la plupart des casques à réduction de bruit réussissent à amoindrir l’effet des basses et des médiums extérieurs (mais plus rarement les aigus qui parviennent à passer entre les mailles du filet), l’AirPods Max fait son travail sur l’ensemble des fréquences avec une même rigueur. Grossièrement, on pourrait dire que 80 % des bruits disparaissent ainsi. En plus des algorithmes développés par Apple, six micros externes sont mis à contribution pour atteindre ces performances unanimement saluées.

La Smart Case du casque AirPods Max d'Apple ne fait pas l'unanimité.
La Smart Case du casque AirPods Max d'Apple ne fait pas l'unanimité. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

D’abord conçu pour un usage Bluetooth, aussi à l’aise en nomadisme qu’en mode sédentaire pour le home cinéma, le jeu ou la musique, l’AirPods Max souffle un vent nouveau dans le monde du casque audio à réduction de bruit où Sony et Bose battaient le tempo. Max les menace. Et désormais, une nouvelle référence écrit son nom. Si Apple prend la main sur ses concurrents en termes de performances, le maxi prix de sa Max innovation restera hélas bien trop élevé pour la grande majorité des consommateurs.

AirPods Max, étui mini

Difficile d’adhérer au concept de la pochette de rangement qu’Apple propose pour son AirPods Max. Cette «Smart Case» reste l’un des points faibles du casque. Elle ne le protège que partiellement (une boîte rigide aurait été préférable pour prémunir l’appareil de chocs pouvant être occasionné dans un sac à dos, par exemple). On craint ainsi pour le tissus sous l’arceau que l’on a peur de déchirer. Il est par ailleurs impossible de loger dans cet étui le câble de recharge. Unique vertu de l’accessoire: faire passer instantanément l’AirPods Max en mode faible consommation. Si on n’y loge pas le casque, il passe en mode faible consommation tout seul au bout de 5 minutes…