Door Keeper : Nous avons testé durant un mois la serrure connectée Somfy, quelle est sa fiabilité ?

SECURITE Le spécialiste domotique et sécurité Somfy lance Door Keeper, sa première serrure connectée que « 20 Minutes » a pu tester un mois durant

Christophe Séfrin

— 

On a testé Door Keeper, la serrure connectée Somfy — 20 Minutes
  • A l’approche des vacances d’été, beaucoup songent à sécuriser leur intérieur.
  • Avec Door Keeper, la marque Somfy lance une serrure connectée qui permet de gérer les entrées et sorties de son logement, mais aussi d’être alerté en cas de tentative d’intrusion.
  • Pour un budget de 500 euros environ, cette serrure, qui doit être installée par un professionnel, s’avère pratique, performante et rassurante.

Alarme, caméra de surveillance… et serrure connectée. A quelques encâblures des vacances d’été, sécuriser sa maison fait partie des préoccupations de beaucoup. Avec Door Keeper, Somfy lance sa solution pour contrôler les entrées de son domicile. L’idée du spécialiste de la sécurité et de la domotique est ainsi de proposer une solution qui allie la gestion des ouvertures/fermetures et la détection de tentatives d’intrusion.

Avec Door Keeper, Somfy a aussi soigné l'intégration.
Avec Door Keeper, Somfy a aussi soigné l'intégration. - SOMFY

A installer par un professionnel

« Aujourd’hui, le commun des mortels n’a aucune idée de ce qu’est une serrure connectée. Ce que cherchent d’abord les gens n’est pas de multiplier les clés pour tel ou tel visiteur, mais la sécurité », explique le constructeur à 20 Minutes. Door Keeper, que nous avons pu tester dans notre quotidien durant plusieurs semaines, repose sur différents piliers : une motorisation pour serrure compatible avec la plupart des portes ; un lecteur extérieur avec clavier à code ; une application pour piloter la serrure à distance, en gérer les accès et conserver un historique des entrées et sorties.

L'ancien cylindre de la serrure est remplacé.
L'ancien cylindre de la serrure est remplacé. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

L’équipement, pourtant assez simple à installer comme nous avons pu le constater avec notre porte, doit cependant être mis en place par un professionnel.

Clé, badges, et bracelet connectés

La partie motorisation prend la forme d’un bloc au design épuré (signé par le studio français Elium, qui travaille pour LG, Withings ou Lexon). Il renferme notamment une batterie amovible rechargeable en USB (autonomie annoncée : 12 mois environ) et un nouveau cylindre. Elle se place du côté intérieur de la porte.

La serrure Door Keeper doit être posée par un installateur agréé.
La serrure Door Keeper doit être posée par un installateur agréé. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

A l’extérieur, rien n’indique la présence du système. Seul le clavier sans fil à positionner à l’entrée de la maison laisse à supposer la présence d’un équipement spécifique. L’ensemble communique à l’aide d’un « pont », sorte de petit boîtier wifi/Bluetooth branché sur secteur et situé à proximité de la porte. Un jeu de clés, deux badges, ainsi qu’un bracelet à personnaliser (idéal pour servir de clé à un enfant) sont fournis.

Ouvrir et fermer depuis son smartphone

Simple d’emploi, Door Keeper est un peu déroutant au commencement. Quitter notre maison en tapant un code sur un clavier (et frimer devant ses voisins !) n’est pas rassurant de prime abord. Ainsi avons-vous systématiquement vérifié que notre serrure était bien fermée après avoir appuyé sur le petit verrou et les quatre chiffres conduisant à son verrouillage.

A l'extérieur, Door Keeper se fond dans le décor.
A l'extérieur, Door Keeper se fond dans le décor. - SOMFY

Un contrôle d’autant plus important que Door Keeper est extrêmement silencieux. Bien entendu, nous aurions pu utiliser une des clés fournies, mais aussi les badges ou le bracelet (à configurer dans l’application). Voire notre smartphone, puisque l’application Somfy Keeys permet en un clic d’ouvrir ou fermer la porte.

« Oser » sortir sans nos clés…

Pareillement, il nous a bien fallu deux semaines pour « oser » sortir sans nos clés ! Oui, c’est bête. Psychologiquement, cette solution de « back-up » nous semblait nécessaire au cas où notre Door Keeper n’avait pas fonctionné avec le clavier numérique, un badge ou l’application. Cette précaution fut surtout inutile. Les dizaines d’ouvertures/fermetures opérées sans « clé-de secours-au-cas-où » ont absolument toutes fonctionné. Si les accès peuvent être illimités, il est également possible de les restreindre.

En plus des clés, un bracelet et deux badges sont fournis.
En plus des clés, un bracelet et deux badges sont fournis. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Equipée d’un badge pour lequel nous avons défini une tranche horaire d’utilisation, la personne en charge de l’entretien de la maison ne peut venir qu’aux heures définies, le même jour, chaque semaine. Son badge est inopérant à un autre moment. Et nous aurons tout loisir de le désactiver cet été lorsque nous serons en vacances. Pour un voisin de confiance, nous avons en quelques clics défini un code d’accès pour le clavier, qu’il pourra utiliser lorsque désiré. Nous pourrions pareillement lui limiter l’accès ou la durée d’accès à notre logement.

Des notifications qui rassurent

Rassurant : à chaque entrée ou sortie, notre smartphone nous a prévenus par une notification. Encore plus simple : les possesseurs d’une montre connectée peuvent également recevoir une notification à chaque ouverture/fermeture de porte. Notre Apple Watch nous a ainsi servi de mouchard durant nos tests, nous prévenant lorsque quelqu’un pénétrait notre intérieur, nos visiteurs étant identifiés grâce aux profils enregistrés dans Somfy Keys.

Des notifications confirment la fermeture et l'ouverture de la porte.
Des notifications confirment la fermeture et l'ouverture de la porte. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Lorsque l’on est à l’intérieur, justement, il n’est plus besoin de clé. Un appui long sur le gros cylindre central de Door Keeper déclenche l’ouverture ou la fermeture de la porte. Globalement, l’opération qui prend trois secondes semble malgré tout un peu longue. Plus longue en tout cas que si l’on avait simplement ouvert notre porte avec une clé puis appuyé sur la poignée.

Un mode Discret peut même être enclenché, ralentissant davantage la mécanique pour qu’elle soit pratiquement inaudible lorsque l’on rentre tard, par exemple, afin d’éviter de réveiller la maisonnée. Nous l’avons testé mais n’y avons pas eu recours, la serrure nous semblant suffisamment silencieuse.

Des voyants LED comme témoins

Le boîtier de Door Keeper est design et discret. Il possède un voyant LED blanc qui clignote toutes les cinq secondes pour indiquer que la porte est bien fermée. A l’usage, il nous a paru insuffisant. D’abord, on le voit assez mal en plein jour. Surtout, il serait nécessaire de lui associer un voyant rouge pour indiquer que la serrure n’est pas fermée ! Le soir, en allant nous coucher, nous avons ainsi souvent vérifié notre porte.

La solution Door Keeper pour sécuriser une porte d'entrée.
La solution Door Keeper pour sécuriser une porte d'entrée. - SOMFY

Budget ? 500 euros la serrure posée, environ. Le prix d’un smartphone de moyenne gamme. Celui d’une certaine forme de tranquillité. Somfy revendique un réseau de 650 installateurs facilement identifiables sur le site du constructeur. La marque possède également des concurrents, comme Nuki ou Linus Yale qui proposent des serrures connectées un peu moins chères, que l’on peut installer soi-même, mais qui n’offrent pas forcément le même niveau de confort à l’usage.