VIDEO. Caméras connectées et vidéosurveillance: Les offres innovantes et rassurantes pour l’été

SECURITE De 30 euros à 200 euros, avec ou sans abonnement ou formule de télésurveillance, voire d’assurance, quel prix payer pour sécuriser sa maison à l’aube des vacances d’été 2020

Christophe Séfrin

— 

Trois offres de surveillance connecté pour l'été — 20 Minutes

Face aux 234.300 cambriolages recensés par le Ministère de l’Intérieur en France métropolitaine en 2019, s’équiper d’une caméra de surveillance connectée peut dissuader, voire permettre de donner l’alerte et d’identifier les malfrats. Basique avec simple notification sur smartphone en cas de détection ? Avec stockage vidéo en local ou sur le cloud ? Attelée à des services de télésurveillance, ou non ? Les nouvelles caméras connectées à installer soi-même voient leurs performances et leurs offres de services s’étoffer peu à peu.

La simplicité à moins de 50 euros

Deux caméras connectées font parler d’elles depuis quelques mois : la Xiaomi, Mi Home Security Camera 360° et la Blink Mini d’Amazon.

Lancée début 2020, la Mi Home Security Camera 360° possède de sérieux atouts pour séduire. Installée en quelques minutes à peine comme nous l’avions constaté lors de notre test, elle attire par son prix (30 euros), mais aussi par sa fiabilité. Si elle ne dispose pas de batterie (un handicap en cas de coupure de courant), sa tête est motorisée sur deux axes. On peut ainsi la déplacer à distance en glissant le doigt sur l’écran de son smartphone, mais aussi zoomer (jusqu’à 16x en Full HD) afin de vérifier si tout se passe bien chez soi. Le stockage des vidéos automatique s’effectue sur carte microSD (jusqu’à 64 Go, non fournie) ou sur le cloud (8 secondes de vidéo gratuitement à chaque alerte). Gare cependant : la caméra ne possède aucune « intelligence » et vous alertera de la même façon si quelqu’un se présente chez vous, si votre chat passe devant son objectif ou si une branche d’arbre à la fenêtre vient à bouger…

La caméra de surveillance connectée Xiamo, l'une des moins cher du marché.
La caméra de surveillance connectée Xiamo, l'une des moins cher du marché. - XIAOMI

Avec sa Blink Mini (vendue 40 euros), Amazon livre pour sa part un outil basique mais non dénué d’intérêt. L’appareil, qui peut surveiller notre intérieur de jour comme de nuit, et cibler à travers sa caméra Full HD jusqu’à 25 zones de détection, adresse au propriétaire une notification en cas d’alerte. Bémol : contrairement à la caméra de Xiaomi, la tête de la Blink Mini n’est pas motorisée et le stockage optionnel des vidéos sur le cloud est payant (3 euros/mois). Mais elle est compatible avec Alexa, l’assistante zélée d’Amazon.

La caméra Blink Mini d'Amazon pour un premier équipement de surveillance connecté abordable.
La caméra Blink Mini d'Amazon pour un premier équipement de surveillance connecté abordable. - AMAZON

On notera au passage que les ambitions du web-marchand dans le secteur de la vidéo surveillance sont grandes. En 2017, la firme rachetait Blink, société spécialisée dans les petites caméras vidéo connectées. Et en février 2018 c’est Ring, la start-up spécialisée dans la vidéosurveillance et les sonnettes connectées, qui passait dans les mains de Jeff Bezos… Ce petit côté Big brother, quand même…

Un pack fiable et complet avec un rabais sur l’assurance

Depuis le 1er juillet 2020, Netatmo propose un partenariat avec l’assureur Luko : pour tout achat et activation du pack Système d’Alarme Vidéo Intelligent (vendu 349 euros et comprenant caméra intérieure, sirène et trois détecteurs d’ouverture), une ristourne mensuelle de 10 % est appliqué sur la prime d’assurance (qui peut varier de 14 euros à 50 euros par mois, selon la nature de l’habitation et des biens à assurer).

Netatmo inaugure un partenariat avec l'assureur Luko pour des formules à tarif réduit.
Netatmo inaugure un partenariat avec l'assureur Luko pour des formules à tarif réduit. - NETATMO

Si le budget d’une telle opération peut faire grincer des dents, il reste possible de le minorer en achetant uniquement la caméra intérieure Netatmo (sans offre Luko, par contre). Vendue 199 euros, Full HD, à installer et à configurer en à peine 3 minutes, elle réussit le pari de la fiabilité. Avec une particularité : cette caméra reconnaît les visages (et les bêtes à poil). Elle peut ainsi identifier les personnes qui entrent et sortent de votre domicile. D’où avantage : l’appareil vous dit qui est vraiment là. Pratique pour savoir si les enfants sont bien rentrés du centre aéré cet été, par exemple. Pareillement, lorsque vous quittez votre home sweet home, la caméra sait qu’elle peut sortir de sa veille la sirène d’alarme qu’il est possible de lui greffer (79,99 euros, vendue séparément).

Entièrement paramétrables, les enregistrements vidéo peuvent être désactivés (ce qui peut rassurer les personnes hébergées), stockés sur carte microSD ou sur Dropbox. En test depuis plusieurs semaines, l’appareil remplit bien son rôle avec des alertes intelligentes qui ne sont pas à la portée de toutes les caméras.

Un système de télésurveillance à louer sans engagement

Somfy innove et cible les jeunes actifs urbains et périurbains avec sa toute nouvelle offre Ilô by Somfy. « L’argument anxiogène ne répond pas à cette population qui a juste envie d’une solution très simple », explique à « 20 Minutes » Jean-Sébastien Prunet, directeur de la sécurité de la marque. Sans engagement, Ilô se constitue donc de packs à la location. Il en existe deux. Le pack « Appartement » est constitué d’une caméra Somfy One, d’un détecteur d’ouverture et de deux badges. Le pack « Maison » intègre trois détecteurs d’ouverture, un détecteur de mouvements, deux badges, une sirène intérieure, une sirène extérieure et une caméra intérieure.

Le pack Maison de l'offre Ilô de Somfy.
Le pack Maison de l'offre Ilô de Somfy. - SOMFY

Ces deux packs sont attelés à un service de télésurveillance professionnel. « Ce service va de la simple levée de doute au déplacement d’un agent sur place pour une durée jusqu’à 24 heures », ajoute Jean-Sébastien Prunet. La « brique » télésurveillance est assurée par le groupe Sotel, spécialiste du secteur bancaire. Coût : 19,99 euros/mois pour un appartement et 29,99 euros/mois pour une maison, comprenant jusqu’à deux déplacements d’agent de sécurité. C’est rassurant… et transparent. Le matériel qui reste à installer soi-même est évolutif : il est possible d’y associer des équipements supplémentaires, comme une caméra intérieure (5 euros/mois), etc.