ASSE : Les Verts retirent le numéro 24 de leur ancien capitaine et « légende » Loïc Perrin

FOOTBALL L’ancien emblématique défenseur stéphanois, dont le numéro 24 vient d’être retiré, lance un maillot collector, édité à 470 exemplaires

Jérémy Laugier
— 
Loïc Perrin aura disputé son dernier match professionnel un... 24 juillet, l'an passé lors de la finale de Coupe de France contre le PSG (0-1).
Loïc Perrin aura disputé son dernier match professionnel un... 24 juillet, l'an passé lors de la finale de Coupe de France contre le PSG (0-1). — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
  • L’ancien capitaine de l’ASSE Loïc Perrin a arrêté sa carrière professionnelle en 2020, à l’âge de 35 ans.
  • Le club stéphanois a annoncé mercredi retirer son numéro 24, qu’il a porté durant 17 saisons dans le Forez.
  • Le Coq Sportif vient par ailleurs d’éditer un maillot dédié à « Capi » en seulement 470 exemplaires, comme son nombre de matchs professionnels à Sainté.

« Loïc est unique, Loïc est irremplaçable, Loïc est Vert à vie ! » Dans un communiqué publié mercredi soir sur son site Internet, l'ASSE a tenu à rendre un nouvel hommage à Loïc Perrin. L’ancien défenseur stéphanois, formé au club avant d’enchaîner 17 saisons sous le maillot vert, est retiré des terrains depuis la finale de Coupe de France, perdue le 24 juillet 2020 contre le PSG (0-1). Désormais ambassadeur des Verts, « Capi » voit depuis mercredi son numéro 24 « officiellement retiré du vestiaire de l’ASSE ».

« Il ne sera porté par aucun autre joueur de l’AS Saint-Étienne. Il est et restera le numéro 24 de notre emblématique capitaine », poursuit le communiqué du club. Souhaitons à Loïc Perrin de ne pas vivre la même mésaventure que Souleymane Diawara et Mathieu Valbuena, dont les numéros 21 et 28 avaient été retirés à l’OM par Vincent Labrune en 2014. Or Patrice Evra, Valentin Rongier, Valère Germain et même l’illustre Antoine Rabillard ont tous pu porter ces numéros depuis.

Un maillot collector édité en 470 exemplaires

C’est la première fois qu’un joueur de l’ASSE bénéficie de pareille reconnaissance, inspirée du sport américain, où la pratique est courante depuis plusieurs décennies. Par ailleurs, le Coq Sportif vient d’éditer un maillot collector (vendu sur le site à 99 euros), en seulement 470 exemplaires (le nombre des rencontres professionnelles disputées par Loïc Perrin au club).

On retrouve dessus des photos des moments forts de la carrière de l’ex-taulier de la défense stéphanoise, à commencer par la Coupe de la Ligue remportée en 2013, et le nom des 205 coéquipiers qu’il a côtoyés à Sainté. Un chiffre qui en dit long sur la longévité « d’un joueur devenu légende ».