FC Metz-ASSE : « Un coup de génie », Wahbi Khazri raconte son invraisemblable lob gagnant de 68 mètres

FOOTBALL En égalisant samedi à Saint-Symphorien d'une inspiration géniale (1-1), l'attaquant stéphanois est devenu le buteur le plus lointain depuis 15 ans en Ligue 1

Jérémy Laugier
— 
L'international tunisien Wahbi Khazri vient de faire officiellement acte de candidature pour le prix Puskas.  Jean-Christophe Verhaegen
L'international tunisien Wahbi Khazri vient de faire officiellement acte de candidature pour le prix Puskas. Jean-Christophe Verhaegen — AFP
  • Wahbi Khazri a inscrit, samedi à Metz, son 7e but de la saison, pour permettre à l’ASSE (20e de Ligue 1) de ramener un point (1-1) de Lorraine.
  • Essentiel dans cette saison galère des Verts, l’international tunisien est du même coup devenu le buteur le plus lointain depuis 2006 et l’arrivée d’Opta en Ligue 1.
  • Son lob génial de 68 m face à Alexandre Oukidja devrait rester comme l’un des rares rayons de soleil de l’année pour l'actuelle lanterne rouge du championnat.

Les habitués du Chaudron commençaient à s’agacer de voir Wahbi Khazri tenter si fréquemment, depuis plusieurs saisons déjà, des lobs de sa moitié de terrain. Le gardien du FC Metz Alexandre Oukidja n’était visiblement pas plus méfiant que ça de la spéciale Khazri, samedi lors de ce match (déjà) de la peur entre le 19e et le 20e de Ligue 1. Traînant à une vingtaine de mètres de ses buts, l’international algérien a pourtant eu la mauvaise surprise d’être la toute première victime de l’attaquant stéphanois dans cet « exercice » improbable.

Tel Nabil Fekir, Memphis Depay ou Saber Khlifa, jusque-là détenteur du but le plus lointain inscrit en L1 avec Evian-TG en 2013 (64 mètres contre Nice, 4-0), Wahbi Khazri a en effet signé « le plus beau but » de sa carrière, après un corner ne donnant rien pour les Lorrains, qui menaient alors 1-0. L'intéressé raconte la suite.

Je fais un effort pour venir aider mes collègues. Le ballon me vient dessus, je le remonte. Metz est bien en place, je n’ai aucune solution de passe et je vois le gardien très avancé. J’ai souvent tenté ce geste et on s’est souvent moqué de moi pour ça. Mais là, je me dis que c’est la bonne solution. J’ai la réussite qu’il rentre cette fois. »

« Il tente des gestes imprévisibles »

Après ce coup de patte monumental pour égaliser (1-1, 16e), tout le monde attendait impatiemment la stat' Opta. Et oui, l’international tunisien devient bien le recordman du but le plus lointain du championnat de France, depuis qu’Opta collecte les données de la Ligue 1 (en 2006), avec 68 mètres ! Son entraîneur Claude Puel, qui n’avait pas encore eu pareille occasion de sourire depuis deux mois, confirme que le gaillard n’en était pas à son coup d’essai : « On n’est pas surpris parce que ça fait sept ou huit fois qu’il l’essaie, rien que depuis le début de saison. Il tente des gestes imprévisibles, c’est une de ses qualités. Celui-ci est magnifique, très bien dosé, suffisamment profond et bien rectiligne. C’est un coup de génie ! ».

Sur le banc d’en face, Frédéric Antonetti est à peine moins enthousiaste, saluant « un geste de grande classe » et « une inspiration de grand joueur qu’il est ». Quand on sait que le gaillard en est déjà à 7 buts inscrits, sur les 12 au total de Sainté, on se doutait que pareil exploit ne pourrait venir que de lui, côté stéphanois. Il aurait simplement fallu que la suggestion de nouvelle règle (stupide) d’un ancien président de l’OM soit appliquée pour que l’ASSE (6 points pris sur 36) remporte son premier match de la saison.