ASSE-Angers : « On te laisse 24 heures pour démissionner », lancent les ultras stéphanois en direction de Claude Puel

FOOTBALL Les principaux groupes de supporteurs stéphanois viennent d’accrocher une banderole menaçante à l’encontre de Claude Puel ce jeudi, à la veille d’un match s’annonçant électrique contre Angers

J.Lau.
— 
Claude Puel, ici le 22 septembre après une défaite en Ligue 1 à Monaco.
Claude Puel, ici le 22 septembre après une défaite en Ligue 1 à Monaco. — VALERY HACHE / AFP

L’ultimatum est clair et net. Déjà conspué depuis de longues semaines au moment des présentations des équipes dans le Chaudron, Claude Puel sait désormais qu’il va être encore davantage ciblé par les principaux groupes de supporteurs des Verts, vendredi (21 heures) à l’occasion du match ASSE-Angers. Les Magic Fans, Green Angels et indépendantistes stéphanois ont ainsi accroché une banderole menaçante (vite enlevée par les agents de sécurité), ce jeudi au centre d’entraînement de L’Etrat (Loire).

« Puel : on te laisse 24 heures pour démissionner… », préviennent-ils en effet, alors que l’ASSE pointe à la 20e place en Ligue 1, toujours à la recherche de son premier succès après 10 journées. Présent en conférence de presse ce jeudi après-midi, Claude Puel a préféré ne pas commenter ce message : « Le plus important, c’est de rester bien concentré sur le terrain. Pour moi, il n’y a pas de pression, je reste focalisé sur ce qu’on a à faire avec mon équipe. Je veux qu’on affiche de la qualité et du caractère ». Après la nouvelle claque subie à Strasbourg (5-1), il leur en faudra sacrément pour entrevoir la sortie de crise, vendredi dans un stade Geoffroy-Guichard s’annonçant électrique.