OL-Toulouse: «J’ai marqué le but de ma vie»… Comment Memphis Depay a vécu son incroyable lob du milieu du terrain

FOOTBALL L’attaquant lyonnais a foudroyé Toulouse avec un doublé ce dimanche (4-0), dont un but génial de 46 mètres…

Jérémy Laugier

— 

Memphis Depay fête ici son incroyable but, juste à côté du Toulousain Ola Toivonen.
Memphis Depay fête ici son incroyable but, juste à côté du Toulousain Ola Toivonen. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Memphis Depay a fait attendre de longues minutes les médias ce dimanche car il faisait partager son bain d’après-match à ses abonnés Instagram. Plus que jamais, la recrue phare de l’OL était le joueur le plus attendu en zone mixte. Son passage a même été marqué par un « What a goal bro ! » lancé par Alexandre Lacazette derrière lui. Environ une heure plus tôt, l’ancien attaquant de Manchester United a inscrit un but que n’est pas près d’oublier le Parc OL.

A la 82e minute d’un large succès lyonnais contre Toulouse (4-0), il a hérité du ballon juste devant le rond central, après une récupération de Jordan Ferri. Après s’être retourné, celui-ci a expédié un superbe lob de 46 mètres mystifiant un Alban Lafont trop avancé. « C’est incroyable pour moi d’inscrire un but pareil », confie l’intéressé, qui avait tenté le même genre de lob, de plus loin encore, en octobre 2014 avec le PSV Eindhoven contre Utrecht. Il n’avait alors trouvé que la transversale.

>> A lire aussi: Quelle trace a laissé Memphis Depay auprès des supporters de Manchester United?

« J’avais déjà vu que le gardien était avancé »

Un coup de génie cette fois payant mais aussi de son propre aveu clairement prémédité. « J’avais déjà vu en première mi-temps que le gardien adverse était avancé mais je n’avais pas eu d’opportunité dans cette zone, évoque Memphis Depay. J’ai gardé ça dans un coin de tête et dès que j’ai récupéré ce ballon, je savais où il était. Tout ce que j’ai eu à faire, c’était de me retourner et de frapper sans réfléchir. Je n’ai même pas vu mon tir rentrer mais j’ai entendu le public devenir fou. » Les 34.463 spectateurs ont en effet eu la sensation de vivre un but de légende.

Et pourtant, comme contre Dijon (4-2) trois semaines plus tôt, l’international néerlandais a manqué peu de temps avant un quasi-immanquable dans les six mètres, après un centre de Christophe Jallet (65e). « J’aurais dû inscrire un triplé ce soir, reconnaît-il. Mais le plus important est qu’après un échec, il faut continuer à croire qu’il y aura une autre chance. C’est ce que j’ai fait. »

>> A lire aussi: Pourquoi l'aventure lyonnaise de Memphis Depay va vraiment décoller

Entre David Beckham, Pelé et… Saber Khlifa

Les comparaisons ont fusé après ce but hors du commun. « Memphis a été incroyable, je l’ai charrié en l’appelant David Beckham », sourit Maxwel Cornet, lui aussi auteur d’une réalisation peu banale avec passement de jambe et frappe puissante du droit (2-0, 47e). La référence glissée par Jean-Michel Aulas était encore tout autre : « Bernard Lacombe a dit que ça ressemblait au but de Pelé en Coupe du monde 70 ».

Au détail près que la tentative du probable meilleur joueur de tous les temps avait échoué d’un rien. Sinon, Saber Khlifa avait réussi la sienne de 57 mètres il y a quatre ans avec l’ETG. OK, ça aide tout de suite à relativiser l’exploit du jour de Memphis Depay.