ASSE: Une statue à l'effigie de Loïc Perrin, «le Sergio Ramos du Forez»?

FOOTBALL Auteur d’une passe décisive, d’un sauvetage sur la ligne et du but de l’égalisation contre Metz (2-2), le capitaine stéphanois a encore franchi un cap auprès des supporters ce dimanche…

Jérémy Laugier
— 
Loïc Perrin tacle ici le défenseur messin Iván Balliu, ce dimanche.
Loïc Perrin tacle ici le défenseur messin Iván Balliu, ce dimanche. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Difficile de davantage se mettre en valeur dans un match lorsqu’on est défenseur central. Si le nul (2-2) concédé ce dimanche contre Metz est évidemment une contre-performance pour Saint-Etienne dans la course à l’Europe, cela aurait pu être pire sans son capitaine Loïc Perrin.

Celui-ci s’est notamment distingué par une percée et une offrande décisive pour Robert Beric (1-1, 54e). Puis dans les arrêts de jeu, le joueur le plus régulier de l’ASSE a trouvé le moyen de sauver sur sa ligne une tentative de Nguette (1-2, 90e+3) avant d’égaliser dans la foulée d’un difficile coup de tête (2-2, 90e+5).

Plus décisif offensivement que les avant-centres de l’ASSE

Loïc Perrin en est donc à 4 buts et 1 passe décisive en Ligue 1 cette saison, soit le même bilan que Nolan Roux et même davantage que Robert Beric (4 et 0), et Alexander Söderlund (1 et 1), les trois avant-centres de l’ASSE.

Formé au club et fidèle aux Verts pour sa 14e saison avec le groupe professionnel, le joueur de 31 ans est plus que jamais le chouchou des supporters stéphanois. Certains n’ont pas hésité à le renommer ce dimanche « le Sergio Ramos du Forez » et même à lancer une pétition sur le web pour qu’une statue soit construite à l’effigie de leur emblématique capitaine.