Caen-Stade Rennais: Il a «un talent énorme» mais ne joue pas. Où est passé Faitout Maouassa?

FOOTBALL L’international espoir était l’une des recrues phares du club breton l’été dernier…

Camille Allain

— 

Le Rennais Faitout Maouassa, ici lors d'un match face à Angers le 29 novembre 2017.
Le Rennais Faitout Maouassa, ici lors d'un match face à Angers le 29 novembre 2017. — J. F. MONIER / AFP
  • Transféré de Nancy l’été dernier, Faitout Maouassa joue peu depuis l’arrivée de Sabri Lamouchi sur le banc du Stade Rennais.
  • L’international espoir doit travailler notamment en défense selon son coach.
  • A 19 ans, il fait partie des 10 plus gros transferts du Stade Rennais.

L’été dernier, son arrivée a sans doute été un peu « éclipsée » par l’achat d’Ismaïla Sarr pour 19 millions d’euros. Mais à 19 ans, Faitout Maouassa fait bien partie des plus gros transferts de l’histoire du Stade Rennais. Acheté à Nancy pour environ sept millions d’euros, l’international espoir a beaucoup joué sous les ordres de Christian Gourcuff mais se fait plus discret depuis la nomination de Sabri Lamouchi.

Véritable couteau suisse pouvant jouer à gauche comme à droite, l’ancien Nancéien a du mal à s’imposer. « Faitout est en train de progresser, de travailler. C’est une période entre guillemets délicate pour lui mais qui sera bénéfique pour la suite. C’est un garçon sur qui je compte. En plus de son côté très attachant, c’est un garçon avec des caractéristiques que nous avons très peu dans notre effectif », rassure le coach des Rouge et Noir.

>> A lire aussi: Faitout Maouassa, «le couteau suisse»

Les suspensions d’Hamari Traoré et de Wahbi Khazri à Caen samedi lui permettront-elles de fouler la pelouse du stade d’Ornano ? Pas certain. « Faitout est un jeune garçon avec un talent énorme. J’attends beaucoup plus de lui, comme de ceux qui ne jouent pas. Quand je fais appel à l’un ou à l’autre, j’ai besoin qu’il se mette au service du collectif immédiatement », répond Sabri Lamouchi.

Auteur de deux passes décisives cette saison, Faitout Maouassa paie sans doute « l’embouteillage de talents » sur le front offensif de l’attaque rennaise, selon Ludovic Batelli, ancien sélectionneur des Bleuets. « Il va très vite et il est très puissant, mais il avait quelques errances défensives. Chez les jeunes, il pouvait rattraper les coups grâce à sa vitesse. C’est plus compliqué quand on est en Ligue 1 ».

« Son heure viendra »

Ces « errances » dont parle Ludovic Batelli lui coûtent sans doute sa place sur le terrain. Adepte de l’organisation parfaite, Sabri Lamouchi sollicite énormément ses ailiers pour le repli défensif, comme ce fut le cas pour Benjamin Bourigeaud et Ismaïla Sarr à Lyon dimanche. « Faitout doit travailler dans cette transition offensive défensive », confirme le coach.

Son ancien sélectionneur ne s’inquiète pas pour autant pour son jeune protégé. « Je pensais que Rennes était un bon choix pour lui et je le pense toujours. Ce club va lui laisser le temps d’éclore. C’est un garçon attachant, un vrai bosseur. Je ne m’en fais pas pour lui, son heure viendra », assure Ludovic Batelli.