VIDEO. OL-Rennes: Le penalty (flagrant) refusé à Nabil Fekir enflamme Jean-Michel Aulas et les twittos

FOOTBALL Lyon n'est pas près d'oublier l'étonnante décision d'Amaury Delerue durant la défaite (0-2) face à Rennes dimanche...

Jérémy Laugier

— 

Nabil Fekir a reçu un carton jaune après avoir vivement contesté la décision d'Amaury Delerue et de son assistant.

Nabil Fekir a reçu un carton jaune après avoir vivement contesté la décision d'Amaury Delerue et de son assistant. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

  • En s'inclinant (0-2) dimanche contre le Stade Rennais, l'OL décroche un peu du podium.
  • Une frustration symbolisée par la 57e minute du match, lorsque Nabil Fekir n'a pas obtenu le penalty qu'il méritait. 

« Arrête de me dire M.Fekir. » La surprenante réplique du capitaine lyonnais adressée à Amaury Delerue en dit long sur la frustration de l’OL à la 57e minute de cet OL-Rennes (0-2) dimanche. Après une percée depuis l’aile droite et un subtil échange avec Bertrand Traoré, Nabil Fekir récupère le ballon à l’angle des six mètres bretons. Il tente de contourner Jérémy Gélin, qui le percute très clairement. L’arbitre refuse pourtant d’accorder un penalty qui aurait pu changer la face de ce match.

Memphis Depay se prend immédiatement la tête à deux mains, Bertrand Traoré et surtout Nabil Fekir écopent d’un carton jaune pour contestation auprès d’Amaury Delerue et de son assistant, le tout sur fond de bronca des 39.000 spectateurs du Parc OL. Au terme d'une troisième défaite consécutive en Ligue 1, Jean-Michel Aulas n’a pas manqué de revenir sur cet épisode. Deux semaines après avoir critiqué le choix de nommer François Letexier pour arbitrer Bordeaux-OL (simulation de Malcom), le président lyonnais a remis ça au micro de Canal +.

« Je ne suis pas certain que l’arbitre de ce soir était le mieux placé pour arbitrer ce match vu un certain nombre d’incidents à Caen au match aller [surtout un vif échange entre Fernando Marçal et l’assistant de M.Delerue], qui avaient été relayés par la presse. Il a fait de son mieux possible. Ils sont plutôt bons, nos arbitres. Quelques fois, ils font des erreurs et puis quelques fois, ils sont conditionnés pour ne pas voir des choses évidentes. »

« Avec un minimum de psychologie… »

Un « conditionnement » auquel avait fait référence Bruno Genesio dans la semaine en conférence de presse. L’entraîneur lyonnais est parvenu à se contenir au moment d’évoquer cette 57e minute dimanche : « Vous êtes aussi bien placés que moi pour savoir s’il y avait penalty ou pas. Je ne pense pas que ça soit fait volontairement de la part des arbitres. Enfin, je n’espère pas. Ce qui me gêne, c’est que derrière on prend deux cartons jaunes. C’est vrai qu’on ne doit pas protester. Mais avec un minimum de psychologie, je pense que ça aurait pu être évitable ».

>> A lire aussi : Ligue 1: «Les penaltys contre nous? Nos concurrents ont fait une très bonne campagne de presse», ironise Genesio

Déjà frustrés par les penaltys subis lors des deux précédentes défaites de leur équipe, à Bordeaux (simulation de Malcom) et à Monaco (légère poussette de Mendy sur Glik), les supporters lyonnais se sont rués sur les réseaux sociaux afin de tenter, pour la 18.000e fois, de tordre le cou au légendaire « Penalty pour Lyon ».