JO 2022 : Sur fond d’affaire Valieva, bientôt un âge minimum de 17 ans pour les compétitions de patinage artistique ?

JEUX OLYMPIQUES La Fédération internationale veut relever l’âge minimum pour participer aux épreuves seniors. Une mesure qui vient en écho de l’affaire Valieva, Russe de 15 ans en pleine tourmente pendant ces Jeux

N.S. avec AFP
— 
Kamila Valieva avec son intraitable coach Eteri Tutberidze, jeudi à Pékin.
Kamila Valieva avec son intraitable coach Eteri Tutberidze, jeudi à Pékin. — Valery Sharifulin / TASS / Sipa USA / Sipa

Une jeune fille de 15 ans en larmes au bord de la glace et tancée par son entraîneure, après avoir craqué sous la pression. Les images de Kamila Valieva, 4e des Jeux olympiques de Pékin en  patinage artistique, ont fait le tour de la planète jeudi. Si la mesure que va proposer la Fédération internationale de patinage (ISU) était déjà en vigueur, la jeune élève de la très rude Eteri Tutberidze n’aurait pas pu participer à ces Jeux, marqués  par son contrôle positif à une substance interdite.

Une mesure visant à relever de 15 à 17 ans l’âge minimum pour concourir en seniors doit en effet être soumise lors du congrès de l’ISU, prévu du 6 au 10 juin à Phuket, en Thaïlande. Même si elle n’est pas directement liée à l’affaire Valieva, plongée dans la tourmente en pleins Jeux de Pékin, la mesure a forcément une résonance particulière dans ce contexte.

Une majorité des deux tiers requise

« La proposition détaillée sera publiée le 30 avril. Pour être adoptée, une majorité des deux tiers des membres de l’ISU est requise », précise l’ISU. Le conseil de l’ISU, composé de 13 membres dont le président, le Néerlandais Jan Dijkema, est l’organe dirigeant de la fédération internationale.