OL-OM : Comment Moussa Dembélé, annoncé forfait pour cause de Covid-19, est devenu le héros de la folle soirée lyonnaise

FOOTBALL L’attaquant lyonnais, testé positif au Covid-19 dimanche, a inscrit le but de la victoire essentielle contre l’OM (2-1) mardi, après un test PCR négatif le matin du match

Jérémy Laugier
— 
Ligue 1: Le débrief d'OL-OM (2-1) — 20 Minutes
  • Testé positif au Covid-19 dimanche, et donc privé d’entraînement lundi, Moussa Dembélé a vécu « une préparation bizarre » avant de finalement être inscrit sur la feuille de match pour le choc OL-OM.
  • L’attaquant lyonnais a changé le sort de la rencontre mardi en entrant à la 64e minute de jeu (de 0-1 à 2-1).
  • L'ancien buteur du Celtic Glasgow s’est en effet distingué en inscrivant le but de la victoire (89e), après un enchaînement de très grande classe face à William Saliba et Pau Lopez.

Au Parc OL,

C’est l’histoire d’un joueur qui ne fera jamais l’unanimité à Lyon. Un attaquant aux stats très correctes (52 buts en 125 matchs officiels avec l’OL), capable d’un déchet technique parfois agaçant en remises, comme de finitions cliniques à la Ruud van Nistelrooy, à l’image de sa  foudroyante volée du gauche contre Strasbourg (3-1) en début de saison. Mardi soir, au bout d’un  « Olympico » mal embarqué avant son entrée en jeu (1-0, 64e), Moussa Dembélé nous a pour la première fois rappelé un autre mémorable joueur néerlandais, Dennis Bergkamp.

89e minute de jeu, l’OL pousse après avoir égalisé grâce à Xherdan Shaqiri (1-1, 76e), et le Suisse sent parfaitement l’appel en profondeur de l’ancien buteur du Celtic Glasgow. « Pour être honnête, sur le coup, j’ai cru qu’il était hors jeu, sourit Shaqiri. J’aime faire ce genre de passes. » Et Moussa Dembélé adore les bonifier. En deux secondes, celui-ci s’offre un enchaînement de haut vol, aussi sublime que décisif, qui aurait électrisé le Parc OL s’il n’était pas à huis clos (2-1).


Pau Lopez presque aussi impuissant que Jorge Sampaoli

Dans le rôle de la victime, on trouve William Saliba, auteur d’un match très solide jusqu’à ce qu’il ne croise sa route. L’ancien Stéphanois couvre d’abord Moussa Dembélé sur l’ouverture, avant de se faire mystifier par le contrôle du pied droit dos au but suivi d’une subtile deuxième touche de balle en se retournant. Aucun Marseillais ne rattrapera le héros du Final 8 d’août 2020 contre Manchester City (3-1).

Il ne lui reste plus qu’à ponctuer son chef-d’œuvre avec un piqué royal pour lober Pau Lopez, lui aussi réduit à un rôle de spectateur médusé. Le gardien de l’OM semble sur le coup presque aussi impuissant que Jorge Sampaoli, dont  le faciès figé, bouche ouverte, a fait le bonheur des twittos lyonnais durant toute la nuit.

Moussa Dembélé a chamboulé la soirée jusque-là tout en maîtrise de William Saliba.
Moussa Dembélé a chamboulé la soirée jusque-là tout en maîtrise de William Saliba. - OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

« Sa rentrée a un peu changé la physionomie du match »

Trois touches de balle toutes parfaites ont donc changé le sort de cet OL-OM, si ce n’est davantage, et elles permettent à l’OL (7e) de revenir à 6 points des Marseillais (3es), après avoir virtuellement été largué à 12 longueurs durant plus d’une heure. Place aux hommages légitimes dans le camp lyonnais. « Moussa est un très bon buteur depuis longtemps, reprend son serviteur Xherdan Shaqiri. On connaît ses qualités et quand il est en forme, il peut beaucoup aider l’équipe. Il a fait la différence ce soir. »

« Sa rentrée a un peu changé la physionomie du match », poursuit Malo Gusto. D’autant plus qu’elle n’était pas du tout envisageable, une douzaine d’heures plus tôt. Testé positif au Covid-19 dimanche, Moussa Dembélé ne s’était pas entraîné lundi et n’était évidemment pas dans le groupe (décimé) de 19 joueurs pour cet « Olympico ». Ce n’était pas un coup de bluff du club lyonnais. Mais heureux coup du sort dans une saison où tout allait jusque-là contre l’OL : il effectue un nouveau test PCR mardi matin qui se révèle négatif.

En inscrivant mardi son 7e but de la saison en Ligue 1, Moussa Dembélé rejoint Lucas Paqueta au classement des buteurs. OLIVIER CHASSIGNOLE
En inscrivant mardi son 7e but de la saison en Ligue 1, Moussa Dembélé rejoint Lucas Paqueta au classement des buteurs. OLIVIER CHASSIGNOLE - AFP

Azmoun ne signe pas, Slimani s’en va

« Sa préparation était bizarre mais cet après-midi, on était très contents de pouvoir compter sur lui », raconte Peter Bosz, qui ne l’a pas titularisé en raison de son absence forcée à l’entraînement la veille. Si Rayan Cherki puis Xherdan Shaqiri se sont démenés en pointe, à un poste qui n’est pas le leur, l’apparition de Moussa Dembélé a semblé galvaniser tout le groupe. Les éventuels effets négatifs du Covid-19 ne semblent pas avoir perturbé le gaillard. « Son entrée nous a permis d’avoir un vrai avant-centre sur le terrain, c’était très important », insiste son entraîneur, qui aurait vivement aimé que l’OL recrute à son poste l’Iranien Sardar Azmoun durant le mercato hivernal.

Mais l’ancien buteur du Zénith a préféré filer au Bayer Leverkusen et Peter Bosz sait qu’il aura besoin de son vice-capitaine jusqu’en mai, d’autant qu’Islam Slimani a quitté Lyon lundi. Buteur décisif sur chacun des trois derniers succès de rang lyonnais, après ses penaltys inscrits contre Troyes et l’ASSE (1-0), Moussa Dembélé répond présent en 2022 pour relancer l’OL dans sa quête d’Europe. On oublierait presque de vous parler de sa surprenante tentative de retourné acrobatique, qui a fait trembler Pau Lopez (86e). Ce n’était que le teaser de cette « soirée Moussa » de folie.