Benfica-OM : Marseille monte en puissance, Payet aussi

FOOT Pour son cinquième match de préparation l’opposant au Benfica Lisbonne, l’Olympique de Marseille a enchaîné un second match nul

Alexandre Vella
— 
Dimitri Payet est bien en jambe dans cette avant-saison
Dimitri Payet est bien en jambe dans cette avant-saison — AFP
  • L’OM continue de monter en puissance dans sa préparation à un peu moins de deux semaines de la reprise du championnat.
  • Les hommes de Jorge Sampaoli ont concédé un nouveau match nul (1-1) contre le Benfica Lisbonne qui jouera la semaine prochaine sa place en Ligue des champions.
  • Mercredi, l’OM, de retour en France après leur stage au Portugal, affronte Saint-Etienne avant un dernier match de préparation samedi prochain contre le FC Séville.

L’OM continue de monter en puissance dans sa préparation à un peu moins de deux semaines de la reprise de la Ligue 1. Après le Servette Genève (3-1) et Braga (1-1), le quatrième du dernier championnat portugais, l’OM affrontait le Benfica Lisbonne, second du dernier exercice qui jouera la semaine prochaine sa place en Ligue des champions, dans un tour préliminaire l’opposant en Spartak Moscou.

Une nouvelle fois, les hommes de Jorge Sampaoli, qui, fidèle à son caractère éruptif, a écopé d’un carton jaune pour s’être plaint de l’arbitrage, ont quitté la pelouse sur le score de 1-1, un match nul obtenu après avoir été rapidement menés au score. Les Lisboètes ont ouvert la marque dès la 13e minute, à la faveur d’un penalty concédé par Luan Peres après que la charnière centrale a été prise de vitesse à la suite d’un joli mouvement collectif plein axe.

Payet décidément bien en jambes

Dimitri Payet, décidément bien en jambes dans cette avant-saison, a égalisé peu avant la pause, contrôlant de la poitrine un centre de Luis Henrique avant d’enchaîner dans la surface adverse crochet du droit et frappe du gauche. La seconde mi-temps a livré un match tout aussi équilibré, avec quelques occasions mais sans qu’aucune des deux équipes ne parvienne à prendre l’avantage.

Ce cinquième match de préparation permet d’affirmer les contours de cet OM 2021-2022 à l'effectif largement remanié. La charnière centrale à trois, composé de Balerdi-Gonzalez-Peres n’inspire pas encore la sérénité nécessaire pour donner une bonne assise défensive. Cela d’autant plus que les Olympiens ne disposent pas de latéraux autres que Jordan Amavi à gauche, alors que Pol Lirola, prêté la saison dernière est toujours espéré.

30.000 fans attendus contre Seville

Devant, Bamba Dieng, titularisé à la pointe de l’attaque s’est montré bien plus en jambe que Dario Benedetto, entré en jeu à 20 minutes de la fin en affichant un visage bien peu convaincant. Il va falloir espérer un retour rapide de Arkadiusz Milik, blessé depuis la fin de saison dernière, pour donner un peu de poids à l’attaque marseillaise. La recrue Cengiz Ünder a tenté d’animer son côté droit, avec moins de succès que contre le Servette Genève, où il avait fait lever les quelque 5.000 supporteurs présents au stade de Fos-sur-Mer. Le milieu, qui pourrait être une des grandes forces de l’OM dans la saison à venir, manque encore d’automatisme mais semble prometteur.

Mercredi, l’OM, de retour en France après leur stage au Portugal, affronte Saint-Etienne avant un dernier match de préparation samedi prochain contre Villarreal. Ce dernier se jouera au stade Vélodrome, pour le grand retour des supporteurs dans leur maison où 30.000 d’entre eux sont attendus.