Ligue 1 : « Les clubs sont financièrement exsangues », prévient le boss de la DNCG

FOOTBALL Si le gendarme financier du foot français n’a finalement recalé personne, le ciel est bien noir au-dessus des clubs de L1

D.Bd
— 
Des joueurs de l'OM et du PSG. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
Des joueurs de l'OM et du PSG. (Photo by FRANCK FIFE / AFP) — AFP

Pendant que le PSG fait son petit marché tranquillou, signant un jour Sergio Ramos, puis un 53e gardien avec Donnarumma le lendemain, le gros de la Ligue 1 attend désespérément un acheteur anglais pour boucler son budget. Et il risque d’y avoir des morts à la fin de l’année, si l’on en croit le président de la DNCG, le gendarme financier du foot français, qui vient d’ausculter tous les comptes de notre cher foot français.

Interrogé par L’Equipe, il donne quelques chiffres vertigineux : les clubs ont perdu 730 millions d’euros de recettes la saison dernière, et 269 la saison précédente. Les dettes se montent désormais à plus d’un milliard d’euros. « Les clubs sont financièrement exsangues : on est à l’os », constate-t-il. L’année qui vient n’est guère plus rassurante : « Les clubs prévoient de faire 850 millions d’euros de plus-values sur les transferts, ce qui est un montant totalement irréaliste. »

Et de conclure que sans réforme (salary cap, limitation du nombre de joueurs sous contrat), « on ne peut pas exclure, au terme de la saison, des dépôts de bilan. » Il a juste oublié de souhaiter une bonne saison à tout ce petit monde…