Mercato OM : « Un joueur comme Milik, c’est inespéré pour l’Olympique de Marseille »

FOOTBALL L’attaquant polonais Arkadiusz Milik est arrivé ce jeudi à Marseille pour passer sa visite médicale en vue de sa signature à l’Olympique de Marseille

Adrien Max

— 

Arkadiusz Milik doit s'engager avec l'Olympique de Marseille.
Arkadiusz Milik doit s'engager avec l'Olympique de Marseille. — PressFocus/SIPA
  • Arkadiusz Milik est arrivé ce jeudi à Marseille pour passer sa visite médicale et signer à l’Olympique de Marseille.
  • L’ancien attaquant de Naples arrive sous la forme de prêt avec option d’achat obligatoire.
  • Une éclaircie pour les supporters de l’OM, alors que le club traverse une crise de résultats.

Il est presque attendu comme le messie. Arkadiusz Milik a atterri ce jeudi midi à Marignane (Bouches-du-Rhône), avant de passer sa visite médicale en vue de sa signature à l'Olympique de Marseille. Le joueur a décollé de Naples jeudi matin, après avoir réglé les derniers détails avec son ancien club de Naples tard mercredi soir.

Des supporteurs de l’OM étaient présents dès jeudi matin à l’aéroport dans l’espoir de prendre un cliché avec le nouvel attaquant de leur club. Mais Alexandre Neyton, responsable de la sécurité de l’OM, a catégoriquement refusé qu’ils prennent des photos du Polonais à son arrivée.

« Pas besoin de quatre occasions pour marquer »

Une preuve de l’importance de l’arrivée d’Arkadiusz Milik pour les supporteurs, et du climat de tension qui règne à l’OM, après les défaites contre Nîmes (2-1), samedi, et contre Lens (1-0), mercredi. Tous les supporteurs ont d’ailleurs espéré que l’attaquant, qui fêtera ses 27 ans en février, n’ait pas vu ces deux matchs.

« Sa signature est un petit sourire dans tout ce marasme. Il y en a qui se demandent ce qu’il va faire dans cette équipe en bois, mais si tu attendais la fin de saison il serait parti ailleurs. Ce n’est pas lui qui va te sauver mais il peut créer un déclic psychologique. Un joueur comme ça, c’est inespéré pour l’OM », savoure Najet Rami, supportrice de l’OM et suiveuse de la Serie A.

Elle a eu l’occasion de le voir plusieurs fois évoluer lorsqu’il était à Naples, à l’époque où il était encore aligné. « Il a tendance à pas mal se blesser mais c’est un vrai numéro 9. Pour moi il est au-dessus d’un Balotelli, il est plus complet. C’est un joueur intelligent qui n’a pas besoin de quatre occasions pour marquer quand il est en confiance. Et il est même bon sur coups de pied arrêtés », décrit-elle.

Pas encore le « grand attaquant »

Mathias, membre d’un site français sur le Napoli, tempère : « C’est un bon joueur, honnêtement il n’a pas eu de chances avec nous, il a souvent été blessé. Je ne pense pas que ce soit le " grand attaquant " qu’attend Marseille, mais il a une très bonne patte gauche. Ça va beaucoup dépendre de comment Marseille compte l’utiliser, pour moi il doit jouer avec quelqu’un dans un 3-5-2 par exemple plus que dans un 4-3-3. Il n’était pas seul en attaque lors de sa meilleure saison avec Naples ».

Pour Najet Rami, signer Milik reste avant tout une bonne affaire. « Il faut se souvenir qu’on n’est rien à l’échelle européenne. Cette année c’est la galère, et ce sera le chantier cet été donc c’est une bonne chose d’avoir déjà réglé le dossier du 9 qui traîne depuis des années », considère-t-elle.

Et selon plusieurs médias, Arkadiusz Milik a même refusé des clubs anglais et espagnols pour signer à l’OM. Mais sa situation à Naples devenait intenable. Il n’a pas joué la moindre minute depuis le début de saison, face à la rancœur du président De Laurentis après la mutinerie de certains joueurs de Naples qui ont refusé une mise au vert à l’époque d’Ancelotti. « Je suis soulagé qu’il parte, si ça ne se faisait pas cet hiver il serait parti libre cet été. Je pensais qu’il resterait jusqu’à la fin de saison pour faire chier, mais le coup de pression de la Fédé polonaise pour qu’il joue avant l’Euro l’a visiblement convaincu », avance Mathias. Du temps de jeu, il pourrait en avoir dès samedi pour le déplacement de l’OM à Monaco, s’il est qualifié à temps.