Coronavirus en Champions Cup : Les matchs Stade Toulousain-Exeter et Glasgow-Lyon annulés pour cause de Covid

RUGBY Deux rencontres de la deuxième journée de Champions Cup, programmées samedi et dimanche, ont été annulées. En cause : des cas de Covid-19 dans les rangs d’Exeter

Nicolas Stival
— 
Le 26 septembre dernier, Toulouse avait chuté à Exeter en demi-finale de la Champions Cup.
Le 26 septembre dernier, Toulouse avait chuté à Exeter en demi-finale de la Champions Cup. — Kieran McManus / BPI / Shutterstock / Sipa
  • Le match de Champions Cup qui devait opposer Exeter au Stade Toulousain, dimanche à Ernest-Wallon, est annulé. L’équipe anglaise compte des cas de Covid-19 dans ses rangs.
  • La rencontre entre Glasgow et Lyon subit le même sort, car les Ecossais ont joué contre Exeter dimanche, et se retrouvent donc cas contact.
  • L’EPCR, en charge des Coupes d’Europe, doit décider rapidement des résultats à donner à ces chocs non joués.

Ce devait être l’affiche de la deuxième journée de la Champions Cup. Mais la rencontre entre le Stade Toulousain et Exeter, programmée dimanche au stade Ernest-Wallon, n’aura finalement pas lieu. Des cas de coronavirus ont été recensés dans les rangs de l’équipe anglaise, championne d'Europe en titre.

L’information a été rendue publique ce jeudi après-midi par l’EPCR, l’organisme en charge de la Champions Cup et du Challenge européen : « L’EPCR a été informée que plusieurs joueurs et membres de l’encadrement des Exeter Chiefs ont été testés positifs au Covid-19 et que, pour respecter les consignes sanitaires des autorités publiques, l’équipe du club anglais ne pourrait pas faire le déplacement. »

La revanche de la demi-finale de l’édition 2019-2020, gagnée par Exeter sur sa pelouse (28-18) le 26 septembre, est tout simplement annulée.

Effet papillon

Idem pour la rencontre Glasgow-Lyon, samedi : « Etant donné que les Exeter Chiefs ont joué contre les Glasgow Warriors pendant la première journée du tournoi, les Glasgow Warriors ont informé l’EPCR qu’en raison de l’indisponibilité de plusieurs de leurs joueurs cadres, le club écossais n’était plus en mesure d’aligner une équipe d’un niveau suffisant pour son match ».

L’organisme en charge de la Coupe d’Europe « convoquera des commissions de résolution des résultats de matchs pour déterminer les résultats des rencontres annulées et les décisions de ces commissions seront annoncées dès que possible ».

La jurisprudence castraise ?

En septembre, Castres avait été dans l’incapacité de se déplacer chez les Anglais de Leicester en quart de finale de Challenge européen, à cause de cas de Covid dans son effectif. L’EPCR avait donné match perdu au CO.

Exeter devrait subir le même sort. Mais comment trancher le cas de Glasgow, qui a annoncé avoir 20 de ses 23 joueurs en quarantaine, dont le seul « tort » est d’avoir joué contre une équipe comptant des cas positifs au coronavirus dans son rang, lors de la raclée reçue dimanche à Exeter (42-0) ? Les Ecossais seront-ils les dindons de la farce ?

Quelle que soit la décision de l’EPCR, le Stade Toulousain (vainqueur de son premier match européen vendredi dernier en Ulster, 22-29) doit retrouver Exeter le 15 janvier lors du match retour de phase régulière de Champions Cup, en Angleterre. Idem pour le LOU, qui doit accueillir Glasgow le même jour.