FC Nantes: Ambiance, ambiance... «Au dernier mercato, ils ont travaillé dans mon dos», peste Vahid

FOOTBALL L'entraîneur nantais s'en est pris à sa direction, ce jeudi midi, en conférence de presse

David Phelippeau

— 

Vahid Halilhodzic.
Vahid Halilhodzic. — LOIC VENANCE / AFP

Règlement de comptes à OK Corral. Ce jeudi midi, après un gros quart d’heure de conférence de presse (avant le déplacement du FCN à Nice), l’heure d’interroger Vahid Halilhodzic sur son avenir est arrivée… Et là, le ton a changé. Les piques envers sa direction ont commencé. A tel point qu'on peut se demander s'il a vraiment la volonté de continuer son travail au FC Nantes.

« Cet été, c’est un chantier énorme, énorme… », analyse le coach nantais. « Vous avez envie d’être à la tête de ce chantier ? », lance un confrère. « On verra ça, je n’aime pas parler de ça. Je fais tout ce qu’il faut pour préparer la saison prochaine. J’ai encore un an de contrat. Je fais mon job jusqu’au bout, à 101 %. »

«Je ne sais pas quelle est la vision du président!»

S’il poursuit au FCN, le Franco-Bosnien – qui s’est entretenu en compagnie de son staff avec le président Kita (et son fils) il y a une semaine sur son avenir – veut des garanties sur le plan sportif mais aussi et surtout sur le plan de la méthode de travail pour le mercato d’été. « Si je reste je veux construire un groupe plus compétitif. Le mercato, il est très complexe au FC Nantes. Le président [Waldemar Kita], c’est lui, le patron, c’est lui qui décide, mais je ne sais pas quelle est sa vision. » Et le voilà qu’il se lance dans une diatribe contre ses dirigeants : « Le dernier mercato, on n’a pas travaillé ensemble, ils ont travaillé dans mon dos. Quand je suis arrivé, j’avais pourtant dit que les choix sportifs, ça m’appartenait à moi, mais ce n’est pas ce qu’il s’est passé à Noël. »

Le dossier Mance agace coach Vahid

Vahid Halilhodzic n’aurait donc pas choisi ses joueurs (Ié, Eysseric et Mance) en janvier ? « À 16 h le dernier jour du mercato, je n’avais jamais entendu parler de Mance. On m’a montré des vidéos et dit que ça ne coûtait rien. Est-ce qu’on peut vraiment dire que c’est un de mes choix ? J’ai eu une mauvaise expérience sur le dernier mercato et pas seulement sur Sala [il ne voulait pas qu’il parte], il y a aussi deux joueurs qui sont partis [Miazga et Kara]. »

Des déclarations qui vont faire bondir la direction, surtout sur le dossier de Mance. Et pour cause : le Croate a été validé par l’entraîneur nantais à l’époque (pas son premier choix toutefois), l’agent du joueur étant une de ses connaissances… L’entraîneur nantais explique ensuite que pour cet été, « Diego Carlos a un bon de sortie, mais pas Valentin Rongier [ce dernier a bien un bon de sortie aussi selon nos informations] ». « C’est le club qui décide si certains partent ou pas… », conclut coach Vahid.