FC Nantes-PSG: «Ce n'est pas possible de défendre les joueurs aujourd'hui», déplore Tuchel

FOOTBALL Le PSG très décimé, qui s'est incliné (3-2) à Nantes ce mercredi soir, n'est toujours pas sacré champion de France

David Phelippeau

— 

Thomas Tuchel.
Thomas Tuchel. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Le PSG a été battu (3-2) à Nantes ce mercredi soir.
  • Les Parisiens ne sont toujours pas officiellement champions de France.
  • Thomas Tuchel a pesté contre l’attitude de ses joueurs, dont la motivation laissait à désirer à la Beaujoire.

Courage, fuyons ! « Gigi, un petit mot ? », tente, timidement, un journaliste. « Ciao ! Buona sera… », répond Buffon en quittant, avec ses lunettes de soleil, les coursives de la Beaujoire. Après la nouvelle défaite (3-2) des Parisiens à Nantes mercredi soir, ce sont les seuls mots sortis de la bouche des joueurs du PSG. Lesquels devront attendre dimanche avec la réception de Monaco pour enfin être sacrés champions de France.

Seul Thomas Tuchel s’est présenté devant la presse (parce que c’est obligatoire !). L’entraîneur parisien avait passé toute la rencontre en tribune de presse en raison de sa suspension. Une prise de hauteur qui lui a permis de livrer une analyse sans concession de la prestation de sa formation il est vrai très diminuée (Mbappé, Cavani, Verratti, Meunier, Neymar, Bernat, Marquinhos, Di Maria, Thiago Silva restés dans la Capitale).

Colère froide de Tuchel contre ses joueurs

« On a très mal joué, commence, tout doucement, l’Allemand. Nous sommes heureux de ne pas perdre 4-1. C'est très facile à analyser [ironique]. C’était un très mauvais match, c’était mérité. » A Lille, le technicien parisien avait cherché à dédramatiser la gifle (5-1) en arguant du nombre important d’absents. Là, il n’a pas mâché ses mots à l’encontre de ses joueurs : « A Lille, on a contrôlé le match mais aujourd’hui il n’y a pas eu de performance durant 90 minutes. On peut perdre, on peut faire des erreurs, on va toujours défendre les joueurs si on a l’impression qu’ils jouent avec une grande mentalité, et avec faim. Mais aujourd’hui, ce n’est pas possible. »

Avant de conclure : « La situation est très difficile. Si on joue pour le PSG, on doit avoir la mentalité chaque jour et à chaque match. C’est absolument nécessaire de montrer cette motivation intérieure. » Clairement, Tuchel n’a pas décelé cette détermination chez les éléments qu’il avait été contraint d’aligner compte tenu des défections.

Tuchel éteint la polémique sur Mbappé

Enfin, l’Allemand a souhaité éteindre une polémique. Certains médias avaient expliqué dans la journée de mercredi que Mbappé avait été sanctionné (non présent à la Beaujoire) à la suite de ses propos après la débâche lilloise. « L’absence de Kylian Mbappé, c’est ma décision et il y a des raisons. C’est une décision prise par moi et le joueur. Ce n’est pas une sanction. Je ne peux pas répondre à chaque interprétation, mais je le redis, c’était une décision avec le joueur, c’est mon management, et il n’y a pas d’explication. Mais pas de science-fiction s’il vous plaît. »