FC Nantes: Enzo Zidane, Youri Djorkaeff... Mais pourquoi ne sont-ils pas venus finalement?

FOOTBALL En mai, des noms de joueurs clinquants ont été cités à Nantes, mais on ne les a jamais vus...

David Phelippeau

— 

Enzo Zidane.
Enzo Zidane. — Fabrice COFFRINI / AFP
  • Au milieu du mois de mai, deux noms clinquants ont été associés au FC Nantes : Enzo Zidane et Youri Djorkaeff.
  • Aucun des deux n’est finalement venu à la Jonelière.

Mi-mai, en deux ou trois jours, du « clinquant » a été vendu aux supporters du FC Nantes. Le 12 mai, France 3 Pays de la Loire affirme que le club nantais cherche à enrôler le fils de Zinédine Zidane :  Enzo Zidane (23 ans), milieu offensif formé au Real Madrid qui évolue depuis janvier au Lausanne Sport (D1) en Suisse. Deux jours plus tard, 20 Minutes annonce que le président Waldemar Kita songe à  Youri Djorkaeff (50 ans) pour un poste de directeur sportif. Pour l’anecdote, lorsque l’information est publiée, l’ancien champion du monde 98 est en plein déjeuner avec le président du FCN et son fils, Franck Kita.

A ce jour, ni Enzo Zidane, ni Youri Djorkaeff ne sont Nantais. Et il n’est pas prévu qu’ils le deviennent pour la saison à venir. Les deux informations n’étaient pour autant pas des « fakes news ».

Enzo Zidane proposé

En réalité, Enzo Zidane a été proposé en fin de saison dernière au FC Nantes. Claudio Ranieri était toujours en poste à ce moment-là, mais il ne faisait guère de doute que le technicien italien allait partir… Un rendez-vous s’est même tenu entre le clan Kita et l’entourage du fils de Zinédine Zidane. La direction du FCN a temporisé sur ce dossier et a souhaité attendre de finaliser le coach avant d’éventuellement recruter le fils de « Zizou ». Une fois Miguel Cardoso officialisé au poste de d’entraîneur, le nom d’Enzo Zidane lui aurait été soumis. Mais, le Portugais n’aurait pas souhaité donner suite au dossier.

Les contours de la mission de Djorkaeff n’étaient pas clairs

Youri Djorkaeff ? Le quotidien Presse Océan évoquait le 15 juin un salaire trop élevé (150.000 euros) pour justifier la non-venue du « Snake », comme on le surnomme. Ça ne serait pas la seule raison. Dès le départ des discussions, la mission que souhaitait confier le président Kita à Djorkaeff n’était pas claire. Directeur sportif ? Ambassadeur du du FCN ? WK a « lâché » très vite le dossier. Ses proches lui ont aussi expliqué que le « réseau » de Djorkaeff (qui n’a jamais encore d’expérience au poste de DS dans un club) ne correspondait pas vraiment à celui dont le FCN avait besoin pour son recrutement. Le carnet d’adresses de Djorkaeff était « dans d’autres sphères que celles du FCN », selon un proche du dossier.

Franck Kita, directeur général délégué, qui fait office en quelque sorte de directeur sportif, aurait-il trouvé sa place entre son père et Djorkaeff ? Le président Kita a finalement choisi d’abandonner cette piste et de poursuivre son travail sur le mercato en étroite relation avec son fils, Franck, le coach Miguel Cardoso et deux recruteurs, Philippe Mao et Jorge Mendes (homonyme de l’agent de Cristiano Ronaldo et José Mourinho).

>> A lire aussi : FC Nantes: La volte-face étonnante du jeune Canari Batista Mendy

>> A lire aussi : Mercato FC Nantes: Ribeiro va s'engager, le cas Ikoko étudié, Gandi à l'essai à Brest