FC Nantes: Youri Djorkaeff au FCN, mais pour quel rôle?

FOOTBALL Le président Kita aimerait que l’ancien international devienne directeur sportif, mais en interne, l’idée est controversée…

David Phelippeau

— 

Youri Djorkaeff.
Youri Djorkaeff. — EDUARDO MUNOZ / AFP
  • Youri Djorkaeff (50 ans) a discuté, lundi, d’un éventuel poste de directeur sportif avec la direction du FCN.
  • Rien n’est signé encore.
  • La venue éventuelle du champion du monde 98 est contestée en interne.

Rien n’est signé, rien n’est acté. Il faut dire que l’idée du président Waldemar Kita d’offrir à l’ancien milieu de terrain des Bleus, Youri Djorkaeff (50 ans), un poste de directeur sportif est controversée au FC Nantes.

Lundi midi, « the Snake », comme on le surnomme, a déjeuné avec Waldemar Kita et son fils, Franck. Au menu : la possibilité pour Youri Djorkaeff de devenir conseiller/directeur sportif et les contours exacts de sa future mission. Et sur ce dernier point, on ne peut pas dire que ça soit très clair. Le champ d’intervention de Youri Djorkaeff reste à définir et semble pour l’heure extrêmement nébuleux. Directeur sportif (comme le souhaiterait Waldemar Kita) ? Ambassadeur du FC Nantes ? Conseiller du président ?

S’il devient directeur sportif, le champion du monde 1998 empiéterait clairement (surtout en période de mercato) sur les prérogatives de Franck Kita, fils du président. « On a du mal à comprendre ce qu’il va venir faire, admet un proche du club. Depuis sa retraite de footballeur [en 2006], il a fait quoi dans le foot ? » Ambassadeur pour la LFP, consultant TV, président d’un petit club de DH, chanteur, membre du jury de MasterChef, créateur d’une fondation aux Etats-Unis pour aider les jeunes de quartiers défavorisés à s’insérer par le foot… Mais rien qui ne ressemble précisément à un rôle de directeur sportif.

Djorkaeff cherche un poste similaire

L’ancien milieu de terrain du PSG ou de Monaco, dont le fils Oan appartient au groupe réserve du FCN (N3) depuis une saison, est tenté par le défi nantais. « Assumer un poste de directeur sportif ? Oui, bien sûr, avouait-il il y a un mois sur le plateau du 19h30 sur Canal + sport. Ça fait deux ans que je travaille sur un projet aux Etats-unis. Malheureusement, il n’a pas abouti. Mais je suis allé chercher ce que j’avais envie de faire. Je veux m’investir dans un club. Au PSG ou ailleurs. »

En interne, certains s’interrogent sur le bien-fondé de la venue de Djorkaeff. Pour le côté clinquant du nom ? Pour l’image ? Pour satisfaire l’ego du président Kita ? On peut pourtant imaginer que le carnet d’adresses de l’ancien milieu de terrain des Bleus pourrait être un atout…

Depuis de très nombreuses années, le FCN ne brille pas en matière de politique du recrutement. La (re) constitution d’une vraie cellule de recrutement (seul Philippe Mao, ancien coach de la réserve, supervise des joueurs pour les pros) - orchestrée par le triumvirat Kita père, Kita fils et le futur coach - est davantage souhaitée en interne.

>> A lire aussi : FC Nantes: Gourvennec toujours grand favori, mais Lopez Segù n'a pas dit son dernier mot

>> A lire aussi : AUDIO. «Minute Papillon!»: Violences à Gaza, reblochon contaminé et Djorkaeff à Nantes?