Nest Audio: L’enceinte intelligente qui donne enfin à Google le goût du bon son

AUDIO « 20 Minutes » a testé la Nest Audio, la nouvelle enceinte intelligente de Google qui, pour 99 euros, permet d’associer son assistant personnel à un équipement capable de délivrer un son de qualité

Christophe Séfrin

— 

Que vaut l''enceinte Nest Audio de Google? — 20 Minutes
  • Apparues en France en 2017, les enceintes Google Home ont lancé la tendance des équipements audio intégrant un assistant personnel.
  • Après différents produits à la qualité audio perfectible, Google convainc cette fois grâce à sa nouvelle enceinte Nest Audio.
  • Vendue 99 euros, l’appareil offre une qualité d’écoute bien maîtrisée pour les petits espaces, mais risque d'être confrontée à ses propres limites à fort volume.

« OK Google, fais du bon son ! » Enterrée la vieille enceinte Google Home lancée mi-2017 en France. Place à la Nest Audio ! Avec sa nouvelle enceinte lancée le 5 octobre, Google évoque un son « incroyable ». Compte tenu de la qualité sonore passable des précédentes enceintes intelligentes du constructeur, nous étions en droit de rester sceptiques face aux promesses de Google. Mais nous avons quand même voulu vérifier…

La nouvelle enceinte Nest Audio de Google lancée à 99 euros.
La nouvelle enceinte Nest Audio de Google lancée à 99 euros. - GOOGLE

Les bonnes notes du pas à pas

Petit rappel : Nest, c’était la marque de produits connectés (thermostats, caméras de surveillance) rachetée par Google en janvier 2014. Son nom sert désormais de porte-étendard aux appareils intelligents de la firme de Mountain View. Après une première enceinte Nest Mini, place aujourd’hui à la Nest Audio.

L'enceinte Nest Audio idéale pour les espaces de taille réduite.
L'enceinte Nest Audio idéale pour les espaces de taille réduite. - GOOGLE

D’apparence, la Nest Audio se fond presque dans la masse. Très contemporaine avec son revêtement en tissus d’inspiration scandinave, l’enceinte qui mesure 17,5 cm de haut pour 12,4 cm de largeur et 7,8 cm d’épaisseur passe partout. Google affirme qu’elle serait fabriquée avec 70 % de plastiques recyclés. Si tel est le cas, chapeau bas. Mais l’information est évidemment impossible à vérifier.

Disponible en noir et gris en France (alors que d’autres couleurs existent par ailleurs), Nest Audio est une enceinte sédentaire. A brancher sur le secteur, elle se configure très simplement à l’aide de l’application Google Home. C’est un point fort de la marque : le pas à pas proposé (comme ceux d’Amazon pour ses enceintes Echo) est d’une simplicité enfantine. Comptez cinq minutes pour envoyer vos premiers sons.

L'enceinte Nest Audio dans sa version avec finition grise.
L'enceinte Nest Audio dans sa version avec finition grise. - GOOGLE

L’enceinte ne dispose que d’un seul bouton. A l’arrière, celui-ci permet de désactiver le micro et rassurera les personnes craignant de voir leurs conversations épiées par de grandes oreilles américaines. Ceci étant, Nest Audio perd tout de même 50 % de son intérêt sans ses fonctions d’assistante… D’autres touches, elles tactiles, sont dissimulées sur le sommet de l’enceinte, sous le tissu : au centre pour mettre en pause la lecture ; à gauche pour baisser le volume ; à droite pour l’augmenter. Elle s’avèrent très réactives. Néanmoins, nous craignons qu’avec le temps, le tissu ne laisse apparaître des traces de doigts qu’il serait bien difficile de nettoyer. Invisibles, quatre voyants LED en façade s’illuminent sous le revêtement dès que l’on prononce le fameux « OK Google ». Reste le son.

Week-end pluvieux, test audio heureux

La Nest Audio est équipée de deux haut-parleurs : un tweeter de 19 mm, ainsi qu’un woofer de 75 mm. Son constructeur revendique une puissance 75 % supérieure à celle de la Google Home, mais aussi 50 % de basses en plus. Impossible de mesurer ces écarts. Nous avons néanmoins multiplié les écoutes durant un weekend pluvieux propice à un test approfondi.

La Nest Audio montre ce qu'elle a sous le capot.
La Nest Audio montre ce qu'elle a sous le capot. - GOOGLE

La première impression fut très bonne. Avec ce sentiment immédiat : « Ça y est, enfin du bon son sur une petite enceinte Google ! » Ainsi, la Nest Audio qui a trouvé place dans notre cuisine livre-t-elle un son chaleureux, clair, avec des voix précises et bien mises en avant. Certaines voix masculines obtiennent d’ailleurs une jolie « brillance ». Rapidement cependant, certaines lacunes se font jour. Le manque de basses de l’appareil peut être handicapant pour certains registres musicaux, comme le hip-hop ou le rap. Handicapant oui, mais uniquement à fort volume.

A volume modéré, soit pour une écoute traditionnelle, l’enceinte se suffit largement à elle-même. Pour écouter du jazz, de la variété, voire du rock pas trop basseux, et du classique, la Nest Audio remplit parfaitement sa mission. Nous avons également testé l’enceinte avec la radio («OK Google, joue Radio Nova »). Autres essais avec des podcasts et là aussi, la Nest Audio nous a convaincus.

Il est évidemment possible de transformer Nest Audio en classique enceinte Bluetooth. Pour cela, il suffit de le lui demander gentillement: "OK Google, active le Bluetooth". Reste à l'appairer avec un smartphone. Il est même possible d’associer deux enceintes pour créer une paire stéréo. Voire d'utiliser la Nest Audio en multiroom, l’ensemble des enceintes Google déjà sur le marché étant compatibles entre elles.

La Nest Audio serait fabriquée à base de plastiques et d'aluminium recyclé.
La Nest Audio serait fabriquée à base de plastiques et d'aluminium recyclé. - GOOGLE

A 99 euros, la Nest Audio est incontestablement une bonne affaire, même si cette enceinte ne sera pas forcément celle qui ambiancera une soirée sous une déferlante de décibels. Elle sera en revanche une bonne compagne dans un salon, une chambre, une cuisine et se substituera sans aucune difficulté (et avec intelligence) à une classique radio ou une petite chaîne.

Le son d’abord, l’assistant ensuite

Constat : hier, Google nous vendait des assistants personnels qui pouvaient faire office d’enceintes audio. Ils s’appelaient Google Home, Google Home Max ou Google Home Mini. Avec Nest Audio, le discours du géant californien change de partition. Nous l’avons vérifié lors de la présentation presse virtuelle à laquelle Google nous a conviés : la firme évoque en long, en large et en travers les qualités acoustiques de son nouveau produit. Mention n’est faite de la présence à bord de l’assistant vocal maison qu’en dernier lieu. Sans doute le concept d’assistant personnel est-il désormais bien implanté dans les esprits ( Alexa d’Amazon et Siri d’Apple sont aussi passés par là). Reste qu’avec Nest Audio, Google compte aussi se placer en concurrent plausible d’autres enceintes avec assistants comme celles de JBL ou de Bose.