«No way to prevent this»... À chaque tuerie de masse aux Etats-Unis, un site parodique publie le même article

FUSILLADE Deux tueries ont fait 29 morts en moins de 13 heures aux Etats-Unis, à El Paso au Texas et à Dayton dans l’Ohio

H. B.

— 

Depuis 2014, 
@TheOnion
 (l'équivalent du Gorafi aux États-Unis) publie le même article à chaque tuerie de masse.
Depuis 2014, @TheOnion (l'équivalent du Gorafi aux États-Unis) publie le même article à chaque tuerie de masse. — Capture d'écran Twitter

C’est l’équivalent du Gorafi aux Etats-Unis. Le site parodique The Onion a choisi l’ironie (de répétition) pour dénoncer les tueries de masse, et la libre circulation des armes à feu aux Etats-Unis. Depuis 2014, le site satirique publie  le même article de 1.167 signes après chaque fusillade aux Etats-Unis.

L’article est toujours titré de la même manière : « "Il n’y a aucun moyen d’empêcher cela", déclare le seul pays où cela se produit régulièrement » («"No way to prevent this", says only nation where this regularly happens»).

« Ces choses arrivent et personne ne peut rien y faire… »

L’article a ainsi été republié trois fois en 2015, lors des tueries dans une église de Charleston en Caroline du Sud, dans une université d’Oregon, ainsi qu’à San Bernardino en Californie. Mais aussi deux fois en 2017, cinq fois en 2018 et pour l’instant deux fois en 2019.

À chaque fois, le papier rapporte le même faux témoignage d’un Américain censé exprimer le ressenti de ses millions de concitoyens : « C’est une terrible tragédie mais parfois ces choses arrivent et personne ne peut rien y faire ». Et la description des Etats-Unis reste la même, ce pays « où plus de la moitié des tueries de masse au monde ont eu lieu pendant les cinquante dernières années ». Seuls quelques détails changent, comme le nom de la ville ou le nombre de victimes…

En publiant cet article après chaque fusillade, le site satirique entend dénoncer l’incohérence et l’absurdité de la classe politique américaine qui refuse de faire un lien entre le nombre d’armes en circulation et la multiplication des tueries de masse.

Ce week-end, deux fusillades ont fait 29 morts en moins de 24 heures aux Etats-Unis. Vingt personnes ont été tuées samedi matin à El Paso au Texas (sud) et neuf autres dans la nuit de samedi à dimanche à Dayton dans l’Ohio (nord-ouest).