VIDEO. Tour de France 2018: Une édition émaillée d'incidents

Cyclisme L'édition 2018 du Tour de France a été émaillée d'incidents. Christopher Froome a été particulièrement visé...

T.L

— 

Ouh les vilains fumigènes.
Ouh les vilains fumigènes. — PETER DEJONG/AP/SIPA

La 105e édition du Tour de France se termine déjà dimanche mais il n’est vraiment pas sûr, pour les organisateurs et encore plus pour les cyclistes, qu’elle reste comme la plus belle.

Coureur particulièrement visé par les incidents qui ont émaillé ce cru 2018, Christopher Froome a occupé, à l’insu de son plein gré, le devant de la scène. Blanchi par l’UCI malgré son résultat anormal au salbutamol, le cycliste star de la Sky a certes pu participer à la course mais les conditions ont souvent été délicates.

Sifflé dès la présentation officielle des équipes la veille du départ, Froome a été poursuivi par sa mauvaise réputation tout au long du parcours. Un spectateur a même tenté de le toucher lors de la 16e étape entre Bourg-Saint-Maurice et l’Alpe d’Huez et ne paraissait pas ne lui vouloir que du bien.

En sus, le Mondial de football qui s’est poursuivi jusqu’à mi-juillet a partiellement éclipsé la Grande Boucle et surtout, le public a boudé cette édition 2018.

Rajoutez une manifestation d’agriculteurs qui dégénère lors de la 16e étape, quelques spectateurs qui trouvent malin de jeter des fumigènes sur la route, la suspicion autour du dopage qui est toujours présente… Bref, tous les ingrédients pour un Tour de France un chouïa tourmenté.

Avec un peu de chance, l’édition 2019 sera celle de la renaissance. Les organisateurs, eux, ont envie d’y croire.