ASSE-Wolfsburg : « On reprend petit à petit confiance », apprécient les Verts avant de défier l’OL

FOOTBALL Grâce à leur prometteur match de Ligue Europa, jeudi contre Wolfsburg (1-1), les Stéphanois sont prêts à défier l’OL sans complexe dimanche (21 heures) lors du derby

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier

— 

Timothée Kolodziejczak est félicité par Hamouma, Khazri et Nordin après avoir inscrit le but stéphanois, jeudi contre Wolfsburg. PHILIPPE DESMAZES
Timothée Kolodziejczak est félicité par Hamouma, Khazri et Nordin après avoir inscrit le but stéphanois, jeudi contre Wolfsburg. PHILIPPE DESMAZES — AFP
  • Après son succès à Nîmes (0-1), l'ASSE a confirmé son regain de forme en signant jeudi un match solide contre Wolfsburg en Ligue Europa (1-1).
  • Les partenaires de Loïc Perrin se présenteront avec davantage de confiance dans deux jours pour le derby, et probablement avec un certain Claude Puel sur le banc de touche.

Oubliez l'ASSE amorphe et battue huit jours plus tôt dans le Chaudron par le FC Metz (0-1). Les Verts ont certes réussi l’exploit de ne toujours pas avoir remporté le moindre match dans leur antre depuis la reprise il y a deux mois, mais les progrès affichés à Nîmes (0-1) puis surtout jeudi contre Wolfsburg (1-1) sautent aux yeux. Face à une formation (7e) encore invaincue en Bundesliga, les Stéphanois ont montré pas mal d’allant et ils auraient mérité la victoire pour la probable dernière de Ghislain Printant à leur tête.

« On a fait un match plein en répondant aux attentes de la Coupe d'Europe, notamment dans les duels », apprécie le futur-ex coach de Sainté. Son défenseur et buteur du soir Timothée Kolodziejczak s’est montré tout aussi enthousiaste : « Ça faisait longtemps qu’on voulait faire un tel match. On a montré un bien meilleur visage que depuis le début de la saison, on a répondu présent au niveau de l’intensité et on reprend petit à petit confiance en nous. »

« C’est comme ça qu’on doit être tout le temps »

Et ce au meilleur des moments, à trois jours d’un derby qui va comme toujours tenir en haleine toute la région. « On veut avoir ce visage, avec de belles intentions et de belles attitudes, rappelle Loïc Perrin. C’est comme ça qu’on doit être tout le temps. » Le capitaine stéphanois n’était pas malheureux de retrouver à ses côtés dès le coup d’envoi William Saliba (18 ans), « fidèle à lui-même » et déjà impressionnant de maîtrise pour son retour de blessure. Avec lui, la défense de l’ASSE paraît immédiatement mieux armée au moment de défier Memphis Depay et les autres attaquants lyonnais, eux aussi dans l’urgence de points en Ligue 1.

Bien sûr, le gros bémol de la soirée stéphanoise a été ce but de William encaissé deux minutes seulement après l’ouverture du score (1-1, 15e). « On ne se parle pas dans la surface et le centreur envoie une ''galette'', soupire Timothée Kolodziejczak. Comme en plus le ballon de la Ligue Europa flotte beaucoup… » Que « Kolo » se rassure, ce sera bien avec un ballon de L1 que les Verts tenteront d’adoucir dimanche leur saison jusque-là galère en remportant le derby ; et avec un Claude Puel revanchard sur le banc en bonus track.