Bordeaux-ASSE : «C’est une invention ?», la vraie fausse expulsion de Younousse Sankharé

FOOTBALL Le milieu de terrain a été expulsé avant d’être rappelé sur le terrain lors de la victoire de Bordeaux sur Saint-Etienne (3-2)...

Clément Carpentier

— 

Clément Turpin a très rapidement infligé un carton rouge à Younousse Sankharé.
Clément Turpin a très rapidement infligé un carton rouge à Younousse Sankharé. — Nicolas Tucat / AFP
  • Younousse Sankharé a pris un carton rouge avant de prendre… Un jaune !
  • Clément Turpin est revenu sur sa décision avec l’aide du VAR après de longues minutes.
  • Une scène que les Stéphanois ont eu du mal à comprendre.

« J’avais jamais vu ça… C’est une invention ? », même plusieurs minutes après le coup de sifflet, Timothée Kolodziejczak n’en revient toujours pas de la scène à laquelle il a assisté. On rembobine !

74e minute : Younousse Sankharé remporte son duel face à Selnaes mais le Stéphanois retient par le maillot le milieu de terrain des Girondins. Ce dernier s’énerve et repousse son adversaire. Clément Turpin, l’arbitre, croit voir un coup de coude et sort un carton rouge direct. Younousse Sankharé quitte la pelouse sans contester. Mais alors qu’il est déjà dans les couloirs du stade pour rejoindre le vestiaire, l’arbitre fait appel à la VAR pour revoir les images. Et là incroyable mais vrai, il demande qu’on aille chercher le Bordelais car finalement il ne mérite qu’un simple carton jaune.

L'arbitre en train d'utiliser la VAR sur l'action entre Sankharé et Selnaes.
L'arbitre en train d'utiliser la VAR sur l'action entre Sankharé et Selnaes. - Nicolas Tucat / AFP

Sankharé pensait déjà à la commission de discipline

Une scène donc surréaliste et jamais vue en Ligue 1. Voyons maintenant ce que ça donne de l’intérieur avec le principal intéressé :

J’étais en train de regarder les images dans le couloir. Je pensais déjà à la commission de discipline (rires). Quand je reviens, je suis complètement surpris car je n’attendais pas du tout à ça.

Même si cela peut surprendre au final, Clément Turpin n’a appliqué que le règlement qui l’autorise à revoir l’action quand il y a une suspicion de carton rouge. Sa seule erreur aura finalement été de sortir trop vite ce carton au lieu de regarder avant les images.

En plus, la scène est comique puisqu’elle tombe sur un Younousse Sankharé qui répète très souvent qu’il « n’est pas fan du VAR » mais bon sur le coup, il « a rendu justice. » Bon, ne comptez tout de même pas sur lui pour en devenir fan même après cet épisode à son avantage.

Bordeaux peut dire merci au VAR

Du côté de Saint-Etienne, Christophe Paquet, le directeur général, aimerait lui juste plus d’équité : « C’est très bien le VAR mais il faut savoir l’utiliser des deux côtés. » Il fait notamment référence à cette possible faute sur Khazri à la limite de la surface de préparation bordelaise alors que quelques minutes plus tôt, les Girondins avaient eux bénéficié d’un penalty pour une main grâce à l’aide de la vidéo assistance arbitrage. Bref comme dirait Benoît Costil : « Il faut faire avec, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise… »