Girondins de Bordeaux: GACP a trouvé un accord financier avec Gustavo Poyet

INFO «20 MINUTES» C’est Joe DaGrosa, le nouveau propriétaire, qui le confirme…

Clément Carpentier

— 

DaGrosa dévoile les coulisses de l'arrangement avec Gustavo Poyet.
DaGrosa dévoile les coulisses de l'arrangement avec Gustavo Poyet. — Romain Perrocheau / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux et Gustavo Poyet ont trouvé un arrangement financier.
  • Selon nos informations, GACP a signé un chèque d'un montant situé entre 1,3 et 1,6 millions d’euros à l’Uruguayen.
  • Les nouveaux propriétaires ne voulaient pas aller jusqu’au tribunal.

Les Girondins de Bordeaux et Gustavo Poyet n’iront finalement pas au tribunal après le limogeage de ce dernier, l’été dernier. General American Capital Partners (GACP), le nouveau propriétaire du club, a trouvé un accord financier avec l’Uruguayen. Si « le montant est confidentiel », Joe DaGrosa affirme que cela « correspond à ce que le club aurait dû lui payer jusqu’à la fin de son contrat (juin 2019). » Selon des infos obtenues par 20 Minutes, cela représente un chèque entre 1,3 et 1,6 million d’euros.

Ce conflit aurait pu remettre en cause le rachat du club

Avant de revenir sur les conditions du « deal » passé entre les deux parties, Joe DaGrosa a voulu rendre hommage à l’ex-entraîneur des Marine et Blanc : « On pense qu’il est un grand coach. Il a fait du très bon travail sur le terrain. Les résultats parlent d’eux-mêmes. L’équipe a fait la meilleure demi-saison du club depuis des années avec lui. »

Reste que la suite a été plus difficile, notamment sur le mercato. « C’est dommage ce qui est arrivé entre Poyet et M6, cela a posé beaucoup de problèmes. Les deux parties voulaient aller jusqu’au conflit. Cela aurait potentiellement pu remettre en cause l’acquisition du club, notamment avec le contexte général autour et la pression de la presse », avoue, aujourd’hui, Joe DaGrosa. Alors quand il est arrivé à la tête des Girondins de Bordeaux, il y a un mois, le président de GACP a tout de suite « voulu trouver un accord. Un accord juste pour tout le monde. » Il insiste au passage sur le fait que l’accord a bien été trouvé après l’achat du club, le 6 novembre dernier.

Il ne voulait pas aller au tribunal

Alors pourquoi GACP a décidé d’indemniser Gustavo Poyet et non M6 qui avait même monté un dossier pour aller au tribunal ? Parce que le club souhaitait s’éviter un passage devant la justice. « Sans accord financier, on serait allé au tribunal car il aurait attaqué le club. On ne pouvait pas aller jusqu’à ce point-là, reconnaît le bras droit de Joe DaGrosa, Hugo Varela. Une retenue que M6 n’aurait pas eue. « Regardez les commentaires fait par Poyet sur Nicolas de Tavernost, auriez-vous voulu payer si Poyet avait dit de telles choses à votre propos ? »

Enfin pour refermer définitivement le chapitre Gustavo Poyet. Joe DaGrosa dément que l’Uruguayen aurait aujourd’hui un contrat de « consulting » chez SoccerEx, une société d’événementiel dans le football dans laquelle GACP a des parts. « C’est totalement faux ! », affirme-t-il.