LOSC: Lille ne se cache plus et souhaite publiquement finir européen

FOOTBALL Vainqueur mardi à Montpellier (0-1), le LOSC a déjà 30 points au compteur après 16 journées…

Francois Launay

— 

La joie des Lillois après leur victoire à Montpellier.
La joie des Lillois après leur victoire à Montpellier. — AFP
  • Pour la première fois de la saison, Christophe Galtier a reconnu viser une place européenne en fin de saison.
  • Avec trois matchs abordables d’ici la trêve hivernale, le club nordiste a de quoi être ambitieux.
  • Il faudra aussi bien négocier le passage devant la DNCG le 10 décembre.

Fini de faire semblant. Après avoir nié l’évidence par calcul ou par prudence, le LOSC dévoile ses ambitions au grand jour. Après avoir longtemps claironné vouloir finir dans la première partie de tableau, Lille a changé de braquet depuis le succès décroché mardi à Montpellier (0-1). Avec 30 points au compteur après 16 journées, le club nordiste est lancé sur un rythme de candidat aux places européennes. Ce que reconnaît publiquement pour la première fois Christophe Galtier.

« Il faut avoir l’ambition d’aller chercher une place européenne »

« On a 30 points. Dans mon passé, quand on basculait à 33 ou 35 points, on allait vers l’Europe. Il faut prendre encore des points pour ne plus se cacher. Si on a le bonheur de basculer avec 33 points, il faut avoir l’ambition d’aller chercher une place européenne », lâche l’entraîneur lillois. Et basculer avec 33 points minimum à la trêve n’a pas l’air insurmontable. Avec trois matchs à sa portée d’ici Noël (Reims, Nîmes, Toulouse), le LOSC a de quoi être ambitieux pour la suite.

Le jour et la nuit par rapport à la saison dernière

Que la saison dernière semble loin. A la même époque l’an passé, Lille se traînait à la 17e place avec 18 points au compteur. « On a plus d’expérience, de la confiance. On travaille beaucoup. L’expérience de l’année dernière a aussi servi aux joueurs qui ont évolué. Mais le plus important c’est de continuer à rester humbles », ne s’enflamme pas José Fonte, le capitaine nordiste.

Le spectre de la DNCG plane toujours

De toute façon, la DNCG est là pour faire garder les pieds sur terre aux Lillois. Il y a un an, le gendarme financier du foot français avait interdit le club de recrutement hivernal. Si la sanction ne sera sans doute pas aussi lourde cette saison, le club devra se montrer convaincant le 10 décembre pour son rendez-vous de mi-saison avec une instance qui le surveille de très près. Il serait dommage qu’un grain de sable vienne enrayer une machine si bien huilée et lancée à toute vitesse vers l’Europe.

Ligue 1: Lille fait l'essentiel contre Montpellier (0-1)