Bordeaux-PSG: Les Girondins veulent «se servir» de leur (petit) exploit face au PSG

FOOTBALL Les Bordelais veulent bonifier ce point pris face aux Parisiens dès mercredi contre Saint-Etienne…

Clément Carpentier

— 

La joie des Bordelais après le but égalisateur de Cornelius
La joie des Bordelais après le but égalisateur de Cornelius — Romain Perrocheau / AFP
  • Bordeaux a réussi l’exploit d’accrocher le match nul face au PSG (2-2).
  • Un résultat pas si inattendu pour une équipe qui adore les grosses équipes.
  • Pour que ce point serve à quelque chose, il faut maintenant enchaîner dès mercredi contre l’ASSE.

Qui l’eut cru ? Pas nous pour être franc. Peut-être Ricardo, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux. Mais oui, son équipe a bien accroché le PSG (2-2), ce dimanche dans un Matmut Atlantique en feu. Comme le confie Jimmy Briand, le premier buteur bordelais de la soirée, « ils en avaient rêvé » avec ses coéquipiers. Alors, l’exploit ultime reste bien sûr de battre les Parisiens mais leur prendre un point alors qu’ils sont sur une série de 14 victoire d’affilée depuis le début de la saison, c’est déjà un petit exploit.

Si Youssouf Sabaly voulait « savourer le moment », une grande partie des Bordelais étaient déjà tournés vers la suite. D’une parce qu’elle arrive très vite. Dès mercredi face à Saint-Etienne. Et de deux parce que ce point pris ne servira que s’il est bonifié par une victoire face aux Verts. « C’est compliqué avec la Coupe d’Europe mais c’est comme ça, il faut enchaîner et surtout garder cet état d’esprit là », explique un Eric Bedeout évidemment très satisfait d’avoir vu son équipe revenir deux fois au score face à Paris.

Maintenir le curseur 

« On doit se servir de ce genre de match pour pouvoir nous améliorer et surtout essayer de les répéter beaucoup plus souvent », confie un François Kamano qui a tout donné face à Dani Alves ou Di Maria sur son côté. Face au PSG, l’entraîneur bordelais a vu « tous ses joueurs montrer le curseur » mais maintenant il va falloir le maintenir et même quand l’adversaire est moins prestigieux et que le stade sonne plus creux ! Les Girondins peuvent être fiers de leur performance du jour mais au classement de la Ligue 1, ça ne change pas grand-chose.

Après 15 journées, les joueurs de Ricardo pointent seulement à la 11e place à huit points des places européennes. C’est beaucoup et peu dans ce championnat où il n’y a finalement pas vraiment de hiérarchie. Mais comme diraient certains mieux vaut être devant. Pour l’instant, ce n’est pas le cas. Alors qu’en cas de victoire face à Saint-Etienne, ça pourrait l’être un peu plus et donner aussi une autre dimension à cet excellent match face au PSG.