Rennes-Strasbourg: Avant de recevoir Paris, les Alsaciens ont fait la fête en Bretagne

FOOTBALL Le Racing s'est largement imposé sur le terrain d'une équipe rennaise bien pâle...

Jérôme Gicquel

— 

Les Strasbourgeois laissent éclater leur joie après le quatrième but, signé Pablo Martinez.
Les Strasbourgeois laissent éclater leur joie après le quatrième but, signé Pablo Martinez. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Avant de recevoir Paris mercredi à la Meinau, Strasbourg a corrigé le Stade Rennais.
  • Les Strasbourgeois ont profité des erreurs de la défense rennaise, Jonas Martin s’offrant un doublé sur penalty.
  • C’est seulement la deuxième victoire du Racing à l’extérieur en championnat cette année.

Pour Strasbourg, c’était un peu Noël avant l’heure ce dimanche à Rennes. Frustrés après leur défaite à domicile le week-end dernier face à Nîmes, les Alsaciens comptaient bien se racheter. Mais ils n’avaient sûrement pas prévu de revenir de Bretagne avec les trois points et une large victoire (1-4) dans leurs valises. D’autant qu’avant le match, le Racing ne comptait qu’une seule victoire à l’extérieur en championnat en 2018, le pire total parmi les clubs de Ligue 1.

« Tout nous a réussi ce soir. Il y a des soirs comme cela où tout fonctionne et il faut savoir en profiter », a estimé Dimitri Liénard, le milieu de terrain de Strasbourg. Très appliqués et très solides tout au long de la rencontre, les Strasbourgeois ont profité des erreurs de la défense de Rennes, qui avait pourtant ouvert le score dès la 9e minute sur une splendide frappe enroulée d’Ismaïla Sarr, le seul danger de l’équipe rennaise ce dimanche.

Le doublé de Jonas Martin sur penalty

A la 20e, Thomasson a remis son équipe dans le sens de la marche avant que l’arbitre n’accorde deux penaltys aux Strasbourgeois, suite à deux grossières fautes de Da Silva et de Mexer. Jonas Martin ne s’est pas fait prier et a claqué un doublé avant que Pablo Martinez ne finisse le travail en fin de rencontre, humiliant les Rennais sur leur terrain.

« C’est peut-être un peu cher payé pour les Rennais », a reconnu le coach Thierry Laurey, estimant que les Bretons avaient laissé des plumes jeudi lors de leur victoire face à Jablonec en Ligue Europa. Mais les joueurs alsaciens n’ont pas volé leur victoire, loin de là. « Ça ne tombe pas du ciel. Dans l’état d’esprit, dans l’investissement, dans les animations offensives et défensives, on a respecté ce qu’on voulait faire et je trouve logique qu’on soit récompensés », a indiqué l’entraîneur.

« C’est tout le collectif qui a brillé ce soir »

Buteur d’un soir, le défenseur Pablo Martinez a lui aussi apprécié la prestation de ses partenaires. « C’est tout le collectif qui a brillé ce soir. Tout le monde a vraiment fait son taf. En deuxième mi-temps, j’avais l’impression qu’il ne pouvait rien nous arriver ». Même son de cloche chez le milieu de terrain Benjamin Corgnet. « On aurait pu s’effondrer après le premier but rennais mais on a vite repris les choses en main. On a bien gardé le ballon et on s’est procuré beaucoup d’occasions ».