Ligue Europa: Le Stade Rennais n'est pas mort et aura le droit à sa finale face à Astana

FOOTBALL Les Rennais se sont imposés péniblement sur le terrain de Jablonec ce jeudi soir (0-1)...

Jérôme Gicquel

— 

Clément Grenier a délivré le Stade Rennais en deuxième mi-temps d'une splendide frappe enroulée.
Clément Grenier a délivré le Stade Rennais en deuxième mi-temps d'une splendide frappe enroulée. — Michal CIZEK / AFP
  • Grâce à leur succès à Jablonec (0-1) lors de la 5e journée de Ligue Europa, les Rennais restent encore en course pour une qualification en 16e de finale.
  • Les Bretons joueront une finale à domicile face à Astana dans deux semaines.

Une victoire sinon rien. Le Stade Rennais n’avait pas d’autre choix que de l’emporter jeudi soir face à Jablonec pour rester en vie en Ligue Europa. Mission accomplie pour les hommes de Sabri Lamouchi qui se sont imposés péniblement (0-1) sur le terrain de l’actuel 4e du championnat tchèque. Dans deux semaines, ils joueront une finale à domicile face à Astana. Avec le droit de rêver à une qualification pour les 16e de finale.

Le petit bijou de Clément Grenier

Apathiques en première mi-temps, les Bretons sont revenus des vestiaires avec beaucoup plus d’envie et d’agressivité. Bien que dominés dans le jeu, les Rennais ont trouvé la faille sur un but splendide de Clément Grenier (55e).

Servi par Ismaïla Sarr à l’entrée de la surface, le milieu a placé une magnifique frappe enroulée qui est venue se loger dans la lucarne du gardien Vlastimil Hruby. En toute fin de match, Hunou a eu l’occasion de faire le break mais l’attaquant a perdu son duel face au portier tchèque.

Rennes peut remercier Tomas Koubek

Très critiqué, à juste titre, depuis le début de la saison, Tomas Koubek a livré une grosse partie jeudi soir, sauvant les siens à trois reprises. De retour sur ses terres natales, le Tchèque a même eu la baraka à la demi-heure de jeu, la frappe à bout portant de Dolezal venant s’écraser sur sa barre.

Une équipe solidaire qui a (enfin) réussi à tenir un score

Rennes a beaucoup souffert lors de cette rencontre. Mais l’équipe bretonne n’a pas craqué cette fois, comme elle en a la fâcheuse habitude lorsqu’elle mène au score. Les trente dernières minutes furent certes suffocantes, Jablonec passant tout près de l’égalisation. Mais les Rennais ont su faire preuve de solidarité pour garder le résultat. Des valeurs sur lesquelles Sabri Lamouchi va pouvoir s’appuyer pour la suite de la saison.