Ligue Europa: Bordeaux peut encore croire au miracle après sa victoire contre Prague (2-0)

FOOTBALL Les Bordelais signent leur premier succès dans cette phase de poules…

Clément Carpentier

— 

Lukas Lerager, le milieu de terrain des Girondins.
Lukas Lerager, le milieu de terrain des Girondins. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins s’imposent face à Prague (2-0) lors de la 5e journée de la Ligue Europa.
  • Ils recollent dans la course à la qualification pour les 16e de finale.
  • Pour se qualifier, il faudra gagner à Copenhague et que le Zénit Saint-Pétersbourg s’impose à Prague.

Le miracle est encore possible. Les Girondins peuvent toujours se qualifier pour les 16e de finale de la Ligue Europa grâce à leur victoire face au Slavia Prague (2-0). Ils recollent dans la lutte pour la deuxième place de ce groupe C.

La fin d’une disette. Cette victoire est avant tout la fin d’une incroyable série de 13 matchs sans victoire en phase de poules dans cette compétition pour les Bordelais. Il n’avait plus gagné depuis le 24 octobre 2013. Enfin, ça sourit. Cette fois-ci, De Préville et Koundé au bout du temps additionnel ont réussi à faire trembler les filets. Et il était temps car une nouvelle fois Bordeaux s’est procuré un grand nombre d’occasions. Maintenant, il faudra encore un petit miracle pour se qualifier. Il faudra gagner à Copenhague et surtout espérer une victoire du Zénit Saint-Pétersbourg à Prague.

De Préville, enfin. Le travail finit toujours par payer. C’est ce que doit se dire l’attaquant bordelais depuis son arrivée aux Girondins à l’été 2017. Souvent en grande difficulté, parfois sifflé, Nicolas De Préville ne lâche rien. Il bosse en silence et face à Prague, il a fini par être recompensé d’un but. Sa frappe du gauche limpide après un coup franc mal repoussé n’a laissé aucune chance au gardien tchèque. Et bien sûr, il est sorti sous les applaudissements.

Paris dans la tête. Même si le niveau n’aura rien à voir par rapport à ce match de Ligue Europa, Bordeaux a bien préparé le grand rendez-vous de la semaine dimanche face au PSG. En retrouvant la victoire est donc un peu de confiance mais aussi en utilisant un nouveau système (4-1-4-1) qui tient la route. Ricardo a aussi pu faire souffler ses cadres (Sankharé, Karamoh ou Kamano) avant Paris.