Dijon-Bordeaux: Malgré un nouveau nul (0-0), «il faut rester soudés» pour Ricardo alors que Paris arrive

FOOTBALL Les Girondins enchaînent un 7e match sans victoire en Bourgogne…

Clément Carpentier

— 

Bordeaux et Sabaly ne regardent plus vraiment vers le haut du classement en Ligue 1.
Bordeaux et Sabaly ne regardent plus vraiment vers le haut du classement en Ligue 1. — JEFF PACHOUD / AFP
  • Bordeaux concède un nouveau match nul et vierge à Dijon (1-1) à cause notamment de deux buts refusés après utilisation de l’assistance vidéo arbitrage (VAR).
  • Même si son équipe n’a plus gagné depuis le 7 octobre, Ricardo se veut positif car persuadé que cela va tourner.
  • Sauf que lors du prochain match, c’est le Paris-Saint-Germain qui se présentera au Matmut Atlantique.

« On reçoit la PSG lors de la prochaine journée ? Je sais, merci de me remonter le moral… », Eric Bedouet préfère pour l’instant en sourire. Ce sera peut-être beaucoup moins le cas dimanche prochain quand les Girondins enchaîneront très probablement un 8e match sans victoire en Ligue 1 face à l’ogre parisien. Aujourd’hui, il faudrait, limite, être fou pour espérer voir simplement son équipe accrocher la bande à Neymar et Mbappé.

Quand ça ne VAR pas…

Ce week-end face à Dijon (0-0), les Bordelais ont une nouvelle fois livré un match « correct » dirons-nous. Leur attaque patraque depuis presque deux mois (trois buts en huit matchs) a même fait trembler les filets deux fois en Bourgogne. Mais quand ça ne VAR pas, ça ne VAR pas. En effet, Mr Letexier a finalement refusé les deux buts à l’aide de l’assistance vidéo à l’arbitrage pour hors-jeu. Et pour boucler le tout, le premier est très « litigieux » comme le souligne l’entraîneur bordelais.

Un scénario dur à accepter pour Younousse Sankharé et ses coéquipiers qui méritaient sûrement une nouvelle fois un peu mieux que leurs adversaires. Comme contre Lyon, Caen ou encore le Zénit en Ligue Europa. Mais quand une équipe n’a pas de marge et n’est pas tueuse sur chaque action en Ligue 1, elle dégringole lentement mais sûrement. Septième au soir de la 9e journée, Bordeaux qui n’a plus gagné depuis le 7 octobre se retrouve aujourd’hui dans la deuxième partie du classement. Et Paris arrive.

… Ricardo appelle à garder le cap

Mais pas seulement, derrière il y aura Saint-Etienne et Marseille. Alors ce dimanche, Ricardo en appelle à l’union :

Il faut rester soudés, ça va venir. Il ne faut surtout pas baisser les bras !

Le manager bordelais est persuadé que le temps joue pour lui. Que ça finira bien par basculer du bon côté. Peut-être mais encore faudrait-il trouver la mire : 11 tirs, 0 cadré à Dijon (les deux refusés ne comptent). Et face au PSG, simplement tirer au but sera déjà compliqué.

Alors bien sûr, certains (mais pas beaucoup) feront une autre lecture des stats : Bordeaux est sur une série de quatre matchs sans défaite (quatre nuls) mais la réalité, c’est que cette équipe, prétendante à l’Europe, septième budget de la L1, prend, comme les saisons précédentes à cette période, beaucoup de retard sur ses objectifs. Et on le répète, Paris arrive.