Transferts: Mais qui pourrait bien être le «joker activement recherché» par le Stade Rennais?

FOOTBALL « Nous avons pris des contacts », a révélé le président René Ruello…

Jeremy Goujon

— 

L'avant-centre monégasque Guido Carrillo face au FC Porto, en Ligue des champions.
L'avant-centre monégasque Guido Carrillo face au FC Porto, en Ligue des champions. — A.-C. Poujoulat / AFP
  • Pas épargné par les blessures, le SRFC doit surtout faire face à celle d’Ismaïla Sarr, érigé en n°9 cette saison par Christian Gourcuff.
  • Du coup, le club breton s’active pour dénicher son remplaçant, lequel se trouve nécessairement dans l’Hexagone en ce moment…

René Ruello l’a admis lundi soir sur le site officiel du club : le Stade Rennais recherche « activement un joker, mais la réglementation impose qu’il évolue obligatoirement en France et les possibilités qui [lui] sont offertes sont extrêmement restreintes ».

>> A lire aussi: Au lieu d'être sur Twitter, quel avant-centre au chômage pourrait signer au Stade Rennais?

Si le président n’a pas précisé la nature du poste, tout porte à croire qu’il s’agit de pallier l’absence longue durée d’Ismaïla Sarr… Avec quel(s) avant-centre(s) le SRFC a-t-il donc bien pu prendre contact ?

Guido Carrillo (26 ans, AS Monaco). Tout proche de filer en Bundesliga cet été, plus précisément à Mayence, l’Italo-Argentin n’a jamais été titularisé par Leonardo Jardim cette saison. Le joueur semble ainsi barré par Radamel Falcao (bien sûr), mais aussi par les nouveaux venus Adama Diakhaby, Keita Baldé et Stevan Jovetić… bien qu’il soit entré en jeu au cours du Trophée des champions, lors des sept premières journées de Ligue 1 et durant les deux premiers matchs de Champions League.

Gaëtan Laborde (23 ans, Girondins de Bordeaux). Homme providentiel de son équipe en 2016-2017, comme l’a récemment rappelé son agent Christophe Hutteau (« Il a fait une saison dernière exceptionnelle : 13 buts, six passes décisives, meilleur buteur du club toutes compétitions confondues »), le Landais a disparu des radars (ou presque) depuis l’arrivée de Nicolas de Préville. Celui qui a connu Wahbi Khazri au Haillan ou encore Adrien Hunou à Clermont n’a joué que 14 minutes en septembre…

Préjuce Nakoulma (30 ans, FC Nantes). Dans le viseur des Rouge et Noir pendant la Coupe d’Afrique des nations 2017, le Burkinabé avait finalement atterri sur les bords de la Loire. Auteur de six buts en onze matchs de L1, tout allait pour le mieux pour l’ancien de Kayserispor… jusqu’au changement d’entraîneur. D’abord en froid avec Claudio Ranieri, l’intéressé est cependant revenu dans les petits papiers du coach italien, comme en témoignent ses titularisations à Strasbourg et contre Metz.

>> A lire aussi: Au FC Nantes, Préjuce Nakoulma claque la porte entrouverte par Claudio Ranieri

Abdul Majeed Waris (26 ans, FC Lorient). Désireux de quitter les Merlus, relégués en Ligue 2, le Ghanéen a vu son transfert à Burnley (Premier League) capoter dans les derniers instants du mercato. Ayant régulièrement séché les séances de Mickaël Landreau, l’ex-Valenciennois a finalement repris l’entraînement collectif le 25 septembre, avant de disputer près d’une demi-heure au Havre (3-2, le 2 octobre). Soit, à ce jour, la seule apparition de « Magic » en championnat, version 2017-2018…

Peuvent également correspondre au profil convoité : Hatem Ben Arfa (30 ans, PSG), Alexander Söderlund (30 ans, Saint-Étienne), Grejohn Kyei (22 ans, Stade de Reims)…