Coupe du monde 2022 : Eto'o s'excuse de son coup de sang sur le youtubeur qui confie avoir « fait ça pour l’Algérie »

FOOTBALL Le youtubeur algérien Sadouni SM, violemment frappé dimanche soir à Doha par le président de la Fédération camerounaise, a expliqué l’avoir accusé de corruption d’arbitre, alors que Samuel Eto'o s'est excusé de sa réaction

J.Lau.
— 
Samuel Eto'o, ici durant un entraînement des Lions indomptables auquel il a assisté de très près, le 23 novembre au Qatar, en pleine Coupe du monde.
Samuel Eto'o, ici durant un entraînement des Lions indomptables auquel il a assisté de très près, le 23 novembre au Qatar, en pleine Coupe du monde. — ISSOUF SANOGO / AFP

La dramaturgie du barrage de Coupe du monde Algérie-Cameroun (1-2), en mars dernier, a-t-elle créé l’une des pires rivalités de l’histoire du football ? La question peut sérieusement se poser, tant les débordements se sont multipliés ces derniers mois, que ce soit dans les déclarations a minima maladroites de Djamel Belmadi au sujet de l’arbitre Bakary Gassama, ou les provocations d’un supporteur algérien à l’encontre de Samuel Eto’o, lors du tirage au sort de ce Mondial.


Un pas a encore été franchi lundi soir, lorsque Samuel Eto’o a perdu son sang-froid et a agressé un youtubeur algérien, juste après le huitième de finale de Coupe du monde Brésil-Corée du Sud (4-1), aux abords du stade 974 de Doha. Les images ont fait le tour des réseaux sociaux depuis ce mardi matin, et la victime, Sadouni SM, a livré sa version des faits dans une vidéo postée sur YouTube : « Je lui disais : "Alors tu lui as donné un pot-de-vin à Gassama ?" Ça l’a énervé et il m’a frappé. Il m’a détruit ma caméra et le microphone, avec un homme qui était avec lui. »


Le youtubeur poursuit : « J’ai fait tout ça pour l’Algérie. Il faut partager cette vidéo. Comme Eto’o est une personnalité publique, j’ai peur qu’ils camouflent le dossier. Mais j’ai confiance en la police qatarie ». Car Sadouni SM annonce vouloir porter plainte contre le président de la Fédération camerounaise de football, qui est sorti de son silence pour présenter ses excuses « au public » : « Je regrette profondément d'avoir perdu mon sang froid et d'avoir réagi d'une manière qui ne correspond pas à ma personnalité. Je m'engage à continuer à résister aux provocations incessantes et au harcèlement quotidien de certains supporters algériens. [...] Pendant cette Coupe du monde, des supporters camerounais ont été harcelés et importunés par des Algériens sur le même sujet. Je tiens à rappeler que le scénarion de l'élimination de l'Algérie fut cruel mais conforme aux règles et à l'éthique de notre sport. [...] Aux supporters des Fennecs, je formule le voeu qu'ils trouvent la paix et parviennent à surmonter la déception d'une élimination douleureuse, mais désormais derrière nous ».