VIDEO. Coupe du monde 2018: Nabil Fekir «très ému» de revenir en héros dans son premier club à Vaulx-en-Velin

FOOTBALL Deux jours après le sacre des Bleus en Russie, Nabil Fekir a tenu à partager ce bonheur ce mardi au FC Vaulx-en-Velin, l’un de ses clubs formateurs…

Jérémy Laugier

— 

Nabil Fekir n'est resté qu'une quinzaine de minutes ce mardi au au stade Francisque Jomard de Vaulx-en-Velin.
Nabil Fekir n'est resté qu'une quinzaine de minutes ce mardi au au stade Francisque Jomard de Vaulx-en-Velin. — Jérémy Laugier/20 Minutes
  • Nabil Fekir a disputé cinq saisons durant sa formation au FC Vaulx-en-Velin.
  • C’est dans ce club désormais présidé par son père Mohamed que le capitaine lyonnais a voulu se rendre ce mardi.
  • Près de 300 Vaudais survoltés et fiers se sont réunis pour l’occasion.

Ce n’est pas un statut de champion de monde qui fera perdre à Nabil Fekir sa légendaire timidité. Deux jours après la finale de Moscou contre la Croatie (4-2) et au lendemain du défilé sur les Champs-Elysées, le capitaine de l’OL s’est contenté d’un discours de quelques secondes, ce mardi au FC Vaulx-en-Velin. « Un grand merci à tous, cette coupe est aussi pour vous. On a fait quelque chose de beau. J’espère franchement de tout cœur que des jeunes ici auront l’occasion de jouer une Coupe du monde parce que c’est magnifique », a lâché, les traits tirés, le numéro 18 des Bleus au stade Francisque Jomard de Vaulx.

C’est dans ce club de la banlieue lyonnaise que « Nabilon » a effectué ses premiers dribbles, de 8 à 10 ans, avant d’y revenir de 2007 à 2010. Le joueur, qui fêtera ses 25 ans mercredi, a tenu à ce rapide « retour au bercail », qu’environ 300 supporters bien informés ont honoré avec ferveur. « Tout ça s’est un peu prévu à la dernière minute, explique Farid Berkani, président adjoint du FC Vaulx (équipe première en National 3. C’est un grand honneur pour nous de faire partie du cercle très fermé des clubs ayant formé un champion du monde. On a hâte d’enlacer un enfant de Vaulx. »

« On aurait quand même aimé qu’il rentre plus tôt dans les matchs »

Extrêmement sollicité et bientôt « citoyen d’honneur de Vaulx-en-Velin », ce dernier n’a passé qu’une quinzaine de minutes sur l’estrade pour présenter la fameuse Coupe du monde. « Wallah, ce n’est pas la vraie, la vraie est à l’Elysée », glisse un jeune Vaudais. A ses côtés, quatre U15 Ligue Honneur du club ont « lâché la Play direct » lorsque leur entraîneur les a informés de la venue de Nabil Fekir. Pour Arman, « il a bien représenté le 69 mais on aurait quand même aimé qu’il rentre plus tôt dans les matchs ». Un message à DD étrangement partagé par la plupart des participants à cette courte cérémonie, dont Nael Fedlaoui, ancien coéquipier de Nabilon au FC Vaulx.

S’il y a autant de monde ici cet après-midi, c’est que tout le monde est fier de Nabil. C’est une personne discrète qui s’exprime avec ses pieds et qui ne se met jamais la pression. Il a compris que le plus important reste de ne pas oublier d’où on vient. A l’époque, je jouais juste derrière lui et on formait une bonne paire. Je serai toujours fier d’avoir évolué avec lui et d’avoir un peu participé à son succès. Sa présence aujourd’hui permet de faire rêver les plus jeunes. »

 

Nabil Fekir, Kurt Zouma et Rachid Ghezzal sont les trois joueurs internationaux majeurs passés par le FC Vaulx-en-Velin.
Nabil Fekir, Kurt Zouma et Rachid Ghezzal sont les trois joueurs internationaux majeurs passés par le FC Vaulx-en-Velin. - Jérémy Laugier/20 Minutes

« Mais il reste à l’OL alors ou pas ? »

Bastien (29 ans) a parcouru plus de 50 km pour tenter de féliciter l’attaquant lyonnais : « Au départ, j’ai failli me motiver pour fêter ce titre à Paris. J’étais à fond à chacune de ses rentrées. On a quand même de la chance d’avoir trois vrais Lyonnais dans cette équipe [avec Tolisso et Umtiti] ».

Pour un autre supporter, l’essentiel semble être le retour de la rubrique mercato. « Mais il reste à l’OL alors ou pas ? », hurle-t-il avant le départ du meneur de jeu, notamment proche de Liverpool le mois dernier. Radieux à ses côtés en brandissant la réplique de la Coupe du monde, son père Mohamed n’a vraiment pas ça en tête depuis dimanche.

Très ému, le papa de Nabil, Mohamed Fekir, a multiplié les selfies ce mardi à Vaulx-en-Velin.
Très ému, le papa de Nabil, Mohamed Fekir, a multiplié les selfies ce mardi à Vaulx-en-Velin. - Jérémy Laugier/20 Minutes

« C’était un rêve et il s’est réalisé, explique-t-il, lui qui reconnaît avoir pleuré dans les tribunes du stade Loujniki dimanche. C’est énorme ce qu’il a fait. Je suis très très fier de mon fils et de toute l’équipe de France. Il a encore deux frères au FC Vaulx et son père en est le président. Il est très ému de revenir dans son club d’origine, et moi aussi. » Tout le monde à Vaulx-en-Velin avait ces notions de « fierté » et d'« émotion » à la bouche au moment de voir repartir un Nabil Fekir en mode (timide) rockstar.

>> A lire aussi : Olympique Lyonnais: Sur les traces de Nabil Fekir, de Vaulx-en-Velin à Saint-Priest