Moto GP : « J’attendais beaucoup plus de Yamaha », les doutes de Fabio Quartararo après les premiers tests de la saison

MOTO GP Les pilotes de Moto GP s’étaient donné rendez-vous à Sepang, en Malaisie, ce week-end pour effectuer les premiers tests de la saison qui débutera officiellement le 6 mars prochain

Adrien Max
— 
Fabio Quartararo à Sépang pour les premiers tests de la saison 2022.
Fabio Quartararo à Sépang pour les premiers tests de la saison 2022. — Ahmad Fadali / AFP
  • Les premiers tests de présaison de Moto GP ont eu lieu ce week-end à Sepang, en Malaisie.
  • Le champion du Monde en titre, Fabio Quartararo a fait part de ses doutes quant aux performances de sa Yamaha.

Les premiers tours en piste de 2022 et déjà des doutes. Le champion du monde de Moto GP 2021,  Fabio Quartararo faisait sa rentrée des classes ce week-end sur le circuit de Sepang en  Malaisie, avec ses autres compères de la catégorie reine. Et après deux jours de test, le Français n’a pas balayé les doutes entrevus à Jerez, lors des tests de fin de saison. « J’attendais beaucoup plus de Yamaha, c’est clair, maintenant on verra à Mandalika, on doit reconfirmer des choses qu’on a vues ici », a expliqué Fabio Quartararo, 7e temps dimanche, qui se projette déjà sur les tests du week-end prochain.

Le champion du Monde en titre, qui a conservé son numéro 20 pour n’afficher qu’un « 1 », sur l’arrière de son casque, attendait de meilleures performances au niveau moteur de sa machine, face à la puissance de feu des Ducati. Mais Fabio Quartararo a tout de même préféré relativiser. « En début de saison il ne faudra pas penser à ça, il ne faudra pas se dire " j’aurais pu avoir une meilleure moto ", il faudra donner son maximum, rien d’autre. »

« Il n’y a que la manière de Fabio pour piloter cette Yamaha »

Des difficultés également rencontrées par son coéquipier Andrea Dovizioso, encore plus abattu que Fabio. « Je pense qu’il n’y a pour l’instant que la manière de Fabio pour piloter cette Yamaha. Il l’a montré l’an dernier, mais aussi lors de ces deux journées d’essais. Si vous n’utilisez pas la moto comme lui, c’est très difficile d’être rapide », a analysé l’Italien. Et pour être performants, les pilotes Yamaha doivent davantage se concentrer sur les virages que sur les lignes droites, où leur machine affiche un déficit de plus de 8 km/h de vitesse de pointe.

Leurs doutes sont d’autant plus accentués par les bonnes performances des Ducati, donc, mais aussi des Suzuki avec Alex Rins, champion du Monde 2020 qui a réalisé le 4e meilleur chrono, et surtout des Aprillia, très performantes en Malaisie. La bataille s’annonce plus âpre que jamais pour cette saison 2022.