Moto GP : Cocorico ! Fabio Quartararo devient le premier Français champion du monde dans la catégorie reine

TRIOMPHE L’abandon de son rival italien Bagnaia au Grand Prix d’Emilie-Romagne a offert le titre à Quartararo, ce dimanche

N.S. avec AFP
— 
La folie autour de Fabio Quartararo, champion du monde de Moto GP.
La folie autour de Fabio Quartararo, champion du monde de Moto GP. — Andreas Solaro / AFP

Le jour de gloire est enfin arrivé pour les fans tricolores de Moto GP. Fabio Quartararo, 22 ans, a offert à la France son premier titre de champion du monde dans la catégorie reine de la vitesse moto, au terme du Grand Prix d’Emilie-Romagne ce dimanche. L’abandon sur chute de son dernier rival, l’Italien Francesco Bagnaia (Ducati), garantit au jeune pilote Yamaha d’avoir suffisamment d’avance en tête du classement des pilotes pour coiffer la couronne au terme des deux manches restant au calendrier de 2021.

La victoire dans la course revient à Marc Marquez (Honda), qui profite lui aussi de la chute de Bagnaia à 4 tours de l’arrivée, alors que le Transalpin menait devant l’Espagnol après avoir pris le départ en pole position. Son équipier et compatriote Pol Espargaro et l’Italien Enea Bastianini (Ducati-Avintia) complètent le podium, devant Quartararo, 4e alors qu’il était parti de la 15e place sur la grille, et l’autre Français Johann Zarco (Ducati-Pramac).

Ce Grand Prix était aussi le dernier de l’icône italienne Valentino Rossi (Yamaha-SRT), 10e, devant son public, avant de prendre sa retraite en fin d'année.

Pour Quartararo, la consécration arrive pendant sa troisième saison en Moto GP, la première avec l’écurie d’usine Yamaha, après deux ans chez l’équipe satellite Yamaha-SRT. Sur 16 GP disputés en 2021, il a décroché 10 podiums, dont 5 victoires, et 5 pole positions.

Une explosion en Moto GP

Après des passages en demi-teinte par la Moto3 en 2015 et 2016 (2 podiums et 2 poles la première année), puis la Moto2 en 2017 et 2018 (2 podiums, dont 1 victoire, et 1 pole la deuxième année), l’espoir français a enfin confirmé en Moto GP l’année suivante, avec 7 podiums et 6 poles. Il avait déjà remporté en 2020 la première victoire française dans la catégorie depuis celle de Régis Laconi à Valence en 1999. Les deux dernières manches de la saison emmèneront les pilotes en Algarve (Portugal), le 7 novembre, puis à Valence (Espagne) le 14.