Ligue 1 : Les supporters du MHSC interdits de séjour à Nîmes pour le derby

FOOTBALL La préfecture a publié un arrêté interdisant les supporters montpelliérains de paraître dans les rues de la capitale du Gard

N.B.

— 

Une banderole dévoilée par les supporters du MHSC, lors d'une rencontre face à Nîmes, à la Mosson (illustration)
Une banderole dévoilée par les supporters du MHSC, lors d'une rencontre face à Nîmes, à la Mosson (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

L’inimitié entre les supporters du MHSC et du Nîmes Olympique a poussé une nouvelle fois la préfecture du Gard à publier un arrêté, en vue du derby entre les deux clubs, prévu dimanche (13 heures). « Afin d’éviter tout incident, la préfète a pris un arrêté portant restriction de la liberté d’aller et venir des supporters du MHSC et interdiction de circulation et de stationnement sur la voie publique », note la préfecture.

Toute personne « se prévalant de la qualité de supporter » de Montpellier, « ou se comportant comme tel », n’aura pas le droit de se trouver sur la voie publique, dimanche, entre 6 heures et minuit, sur un périmètre englobant les rues du centre-ville, les péages des autoroutes et le secteur du stade des Costières, où aura lieu la rencontre.

Drapeaux et écharpes du MHSC interdites

« Arborer un drapeau, une écharpe, un signe ou toute autre pièce de vêtement aux couleurs ou aux symboles du MHSC ou de chanter les hymnes propres à ce club, ou encore d’arborer bâche, partie de bâche ou reproduction de bâche du club adverse », sont prohibés, poursuivent les services de la préfecture.

Tout comme les pétards, les fumigènes, ou les « drapeaux ou banderoles dont les inscriptions appellent à la provocation, à la violence ou à la haine ».

Le week-end dernier, déjà, les supporters du MHSC étaient interdits de séjour à Alès, où leur équipe affrontait le club local, à l’occasion des 16e de finale de Coupe de France de football. Les autorités craignaient que des ultras de Nîmes, non loin de là, ne profitent de cette rencontre pour venir en découdre avec leurs adversaires de Montpellier.