OM-Montpellier : « Défendre en équipe », le MHSC à la recherche de son ADN après une nouvelle défaite

FOOTBALL Le MHSC s’est incliné 3-1 contre l’OM mercredi au stade Vélodrome et s'installe dans le milieu du classement

Adrien Max

— 

La défense du MHSC a pris l'eau en fin de match contre l'OM.
La défense du MHSC a pris l'eau en fin de match contre l'OM. — Daniel Cole/AP/SIPA
  • Montpellier a perdu 3-1 mercredi soir au stade Vélodrome contre l’Olympique de Marseille.
  • ADN de l’équipe montpelliéraine, la défense a pourtant été fébrile en encaissant trois buts.
  • Le MHSC est dans une mauvaise passe avec cette nouvelle défaite, et chute à la 9e place du classement.

Au stade Vélodrome,

Montpellier à la recherche de sa marque de fabrique. Le MHSC s’est incliné 3-1 mercredi soir contre l’Olympique de Marseille pour la 18e journée de Ligue 1, et chute dans le milieu de tableau. Une défaite logique pour l’adjoint Pascal Baills, présent en conférence de presse après la suspension de Der Zakarian. « Ils ont eu plus de situations que nous. Je pense que sur ce match, Marseille mérite de l’emporter », a-t-il concédé tout en rappelant qu’être « au même niveau que l’OM au classement, c’est déjà bien ». Sauf que ça, c’était avant le match.

Largement dominés durant toute la première période, les Montpelliérains ont réussi à égaliser au retour des vestiaires grâce à une frappe croisée de Florent Mollet (52e). Un but très litigieux puisqu’Andy Delort, en position de hors-jeu, a semblé faire action de jeu en laissant passer la balle pour l’ancien Messin.

« Le regret de ne pas avoir tenu jusqu’au bout »

Les joueurs du MHSC ont continué de pousser, en même temps que l’OM reculait, et ils auraient pu prendre l’avantage sur une ou deux occasions. Mais à force de pousser, la défense, l’ADN de Montpellier, s’est retrouvée trop esseulée et les Marseillais en ont profité. Entré sept minutes plus tôt, Dimitri Payet s’est amusé après un appui sur Kamara, avant de tromper Omlin sur une frappe à ras de terre (80e). De quoi condamner Montpellier et une défense dépassée, comme sur le troisième but inscrit par Germain, qui venait lui aussi d’entrer sur la pelouse (84e).

« Le seul regret qu’on peut avoir, c’est de ne pas avoir tenu jusqu’au bout. On prend beaucoup de buts depuis pas mal de temps, on en prend encore trois ce soir. Il va falloir réfléchir comment améliorer ça, mais je ne pense pas que ce soit un problème de dispositif. Plus le profil de certains joueurs qui sont plus attirés par l’attaque que la défense », s’est interrogé Pascal Baills.

« Attaquer en équipe, et défendre en équipe »

« On s’écroule dans le dernier quart d’heure et c’est rageant de partir avec zéro point. Je ne pense pas que ce soit une question de système, on doit faire plus individuellement. On a laissé beaucoup d’énergie à attaquer et c’était compliqué de revenir. On doit attaquer en équipe, et défendre en équipe », a rappelé Daniel Congré à l’issue du match.

Un début d’année qui ressemble à la fin 2020 pour le MHSC avec cette nouvelle désillusion, la deuxième de suite après un nul, et une autre défaite. Avec ces mauvais résultats, les Montpelliérains chutent à la 9e place, à égalité de point avec Lens. « On doit rester solidaire pour sortir de cette mauvaise passe, mais on a un match dès ce week-end pour se relancer », a prévenu Daniel Congré. Ils retrouveront le FC Nantes de Raymond Domenech samedi à Montpellier (21 heures).