NBA : Les Lakers lancent leur saison, Batum au top avec les Clippers

BASKET Le champion en titre a écrasé Dallas, pendant que le Français brillait avec l'autre équipe de Los Angeles

J.L. avec AFP
— 
LeBron James a gagné son duel avec Luka Doncic.
LeBron James a gagné son duel avec Luka Doncic. — Ringo H.W. Chiu/AP/SIPA

Cueillis à froid en ouverture du championnat par leurs rivaux « angelenos » des Clippers, les Lakers, champions en titre, ont rectifié le tir aux dépens de Dallas (138-113) au Staples Center. Auteur de 22 points (10 passes, 7 rbds), James en a profité pour se hisser à la 2e place des meilleurs marqueurs en matches de Noël (383 pts en 15 apparitions), juste derrière Kobe Bryant (395 en 16 rencontres).

Surtout, avec l’aide d’Anthony Davis, auteur de 28 points (8 rbds, 5 passes), il a remis sur les bons rails son équipe, apparue en rodage jusqu’ici, et qui a montré du mieux collectivement, à l’image du banc (50 points, dont 22 pour le seul Montrezl Harrell). En face, la défense des Mavs a pris l’eau et Luka Doncic, pas encore au meilleur de sa forme (27 pts, 7 passes tout de même), n’a jamais pu réellement peser pour empêcher un deuxième revers d’affilée.

Batum en double-double avec les Clippers

Eliminés en demi-finale de conférence Ouest (4-3) à la surprise générale par Denver, après avoir mené 3-1, les Clippers avaient à cœur de prendre une revanche sur les Nuggets. Ce qu’ils ont fait avec autorité (121-108). Mais ils ont eu peur lorsque Kawhi Leonard a reçu un coup de coude à la bouche de son coéquipier Serge Ibaka. Une lacération impressionnante mais pas si grave, selon le staff médical, qui a tout de même nécessité huit points de suture.

Avant l’incident survenu en fin de 4e quart-temps, l’ailier a eu le temps d’inscrire 21 points (7 passes). Paul George en a lui ajouté 23 (9 passes) et le Français Nicolas Batum a réussi une solide performance (13 pts, 10 rbds, 4 passes). Denver, qui est revenu à huit longueurs après en avoir compté vingt avant le dernier quart-temps, a cru refaire le coup de leur série de septembre, mais les coups de boutoirs de Jamal Murray ont été trop tardifs (23 pts), quand au même moment Nikola Jokic (24 pts, 10 passes, 9 rbds) baissait de pied.