OM-FC Nantes: « Derrière vous repartez de zéro », Marseille doit vite se remobiliser après sa défaite contre Porto

FOOTBALL L’OM doit immédiatement se remobiliser en Ligue 1 samedi avec la réception de Nantes après des résultats catastrophiques en Ligues des champions

Adrien Max

— 

L'Olympique de Marseille a été renversé par le FC Porto, une défaite qui pourrait laisser des traces.
L'Olympique de Marseille a été renversé par le FC Porto, une défaite qui pourrait laisser des traces. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Après sa défaite contre Porto mercredi, l’OM doit se remobiliser rapidement avec la réception de Nantes en Ligue 1.
  • A l’inverse de ses résultats en Ligue des champions, l’OM est bien placé en L1 malgré des matchs peu convaincants.

Une quatrième défaite en quatre matchs, aucun but inscrit, et aucun point marqué. La défaite de l'Olympique de Marseille en Ligue des champions contre Porto (0-2) risque de laisser des traces. Une éventualité immédiatement abordée par André Villas Boas à l’issue de la rencontre, conscient des conséquences possibles sur son groupe de cette campagne catastrophique de l’OM en Ligue des champions alors que l’OM retrouve la Ligue 1 avec la réception de Nantes ce samedi (17 h).

« Ça peut laisser des traces. Ce n’est pas encore le cas, mais ça peut arriver. Le pire pour nous c’est de rentrer dans cette dynamique de victoires et de défaites », a-t-il concédé. Elie Baup, entraîneur de l’OM lors de la campagne de C1 de 2013-2014 soldé avec 0 point, connaît bien ce genre de situation. « Ce n’est pas le premier à vivre ça, mais c’est réel ça laisse des traces dans les têtes et dans les organismes. Derrière vous repartez de zéro », explique-t-il. Au sein du groupe, de telles contre-performances peuvent aussi réveiller des tensions entre ceux qui jouent, et ceux qui ne jouent pas.

Un championnat qui peut « réserver des surprises »

Le plus important reste la confiance, et ce n’est pas pour rien que Villas Boas continue de défendre bec et ongles ses joueurs. « C’est le moment d’être à côté de mes joueurs pour leur donner de la confiance », avance-t-il. « Oui, il faut les accompagner, les défendre face aux critiques dans cette période délicate », abonde Elie Baup.

Mais pour l’instant, l’OM gère plutôt bien ces montagnes russes, avec par exemple une victoire, certes étriquée, contre Strasbourg après la claque reçue à Porto (3-0) lors du match aller. Et l’OM, avec ses deux matchs en retard, pourrait même être au niveau du PSG, en tête du classement. « Notre parcours en L1 reste intact. Mais Nantes a gagné deux fois de suite au Vélodrome, il va falloir qu’on serre les dents, et que l’on continue de rêver dans ce championnat qui peut réserver des surprises », a rappelé André Villas Boas.

Et Elie Baup de relativiser : « Dans le foot il n’y a pas de mémoire, au bout de huit, quinze jours, tu oublies et tout est remis à plat ». Sauf si entre-temps tu as encore enchaîné des défaites.