Mercato « sans bling bling » et nombreux départs… A quoi va ressembler l’été du PSG ?

FOOTBALL Leonardo va avoir du boulot cet été

B.V.
— 
Leonardo et Nasser al-Khelaifi au Camp des Loges
Leonardo et Nasser al-Khelaifi au Camp des Loges — SIPA

Généralement, à cette époque-là de l’année, on vous raconte en direct chaque jour l’avancement du mercato parisien, de loin le plus intéressant de l’hexagone chaque été. Parce qu’avec les moyens du PSG, on fantasme à peu près la moitié des joueurs de l’Europe sous le maillot bleu et rouge, même ceux qui pourraient paraître insaisissables.

Mais cet été, coronavirus oblige, le chantier est plus complexe. D’abord parce que la saison en cours n’est pas terminée, et ensuite parce que le PSG comme tous les autres grands clubs va manquer de liquidités. Dans une interview donnée au JDD, Leonardo a promis un mercato « sans bling bling ». On tente de voir à quoi tout ça pourrait ressembler.

Objectif n°1 : S’assurer de pouvoir bien finir la saison

La grande annonce de Leonardo dans son interview au JDD était que le PSG n’allait pas conserver Thiago Silva et Edinson Cavani la saison prochaine. C’est désormais acté, mais ladite saison prochaine ne débutera qu’après le « Final 8 » de la Ligue des champions, vers la fin août. Avant cela, aucune recrue ne sera qualifiée pour jouer. Paris va donc devoir prolonger de deux mois les deux joueurs, dont le contrat se termine au 30 juin, pour s’assurer d’être compétitif à Lisbonne.

« La Ligue des champions est encore en ligne de mire et l’idée c’est de poursuivre la compétition avec eux jusqu’à fin août », expliquait Leonardo au JDD. Si les deux joueurs semblent eux aussi être d’accord, l’exemple de Timo Werner en Allemagne appelle à la prudence : le joueur de Leipzig, dont le transfert à Chelsea a été annoncé pour l’été prochain, a été retiré des listes européennes du club allemand, pourtant lui aussi qualifié pour le « Final 8 ». Même situation pour Lucas Tousart, prêté par le Hertha Berlin, qui ne finira pas la saison européenne avec l’OL.

Si la Fifa a accepté des amendements temporaires aux contrats des joueurs permettant une courte prolongation jusqu’à la fin de la saison, la LFP n’est pas encore en adéquation avec ce règlement et ne permet pour l’instant pas cette prorogation de contrats exceptionnelle. Elle pourrait le faire dans les prochains jours.

Objectif n°2 : Gérer la « purge »

En plus de Thiago Silva et Cavani, le PSG va laisser filer trois autres joueurs en fin de contrat : Thomas Meunier, Layvin Kurzawa et Eric-Maxim Choupo-Moting. S’il n’est pas impossible que certains soient aussi prolongés pour deux mois de plus, leur vie à Paris ne dépassera – normalement – pas le 23 août. Ça sera aussi sans doute le cas des deux jeunes, Aouchiche et Kouassi, qui ont choisi de ne pas signer pro au PSG.

Il faudra aussi trouver une solution pour Areola, de retour de prêt du Real Madrid, et qui ne se contentera sûrement pas d’une place de doublure de Navas dans les cages. Et pourquoi pas laisser filer un ou deux joueurs pas vraiment utilisés pour faire un peu de cash ? Draxler, Paredes voire Herrera n’ont pas particulièrement été des éléments moteurs de la saison du PSG cette saison…

Leonardo peut donc grosso modo à peu près compter sur une dizaine de départs TTC. Soit à peu près tiers de l’effectif.

Objectif n°3 : Recruter ciblé (et pas cher)

Et si tous n’ont pas forcément vocation à être remplacés, l’effectif compte actuellement des trous. Il faudra « être créatif », explique ainsi Leonardo, car « personne ne peut dépenser de grosses sommes. Même pas nous ». Surtout que le PSG a déjà lâché 50 millions d’euros pour lever l’option d’achat de son attaquant Mauro Icardi. Voici les postes ciblés :

  • un latéral droit titulaire
  • un latéral gauche remplaçant
  • un gardien remplaçant
  • un avant-centre remplaçant
  • un défenseur central capable de remplacer Thiago Silva
  • un milieu possible titulaire

Ça fait beaucoup. Si on peut faire confiance à Leonardo peut trouver des bonnes affaires pour les postes de remplaçants, les autres risquent de coûter un bras. Surtout quand les rumeurs évoquent, en défense, les noms des frères Hernandez, Lucas et Théo, cotés à 80 et 50 millions d’euros. Ou encore du milieu Milinkovic-Savic, pour lequel la Lazio demanderait près de 100 millions d’euros. Pas exactement la définition d’un été « sans bling bling ».

Si l’on suit un principe de réalité et de nécessité, Leonardo se satisfera sûrement de boucler son mercato avec les deux latéraux qu’il souhaite. Pour le reste, il peut trouver des solutions internes.

Objectif n°4 : Garder et prolonger Mbappé ou Neymar (ou les deux)

Cette fois-ci, on devrait passer un été beaucoup plus tranquille sur le front Neymar. De France ou du Brésil, les rumeurs de l’entourage du joueur assurent qu’il devrait bien être parisien la saison prochaine, et de toute façon personne n’aura cet été assez de pognon pour convaincre le PSG de vendre le Brésilien. D’autant plus que ce dernier s’est quand même bien réconcilié avec le club et ses supporters sur cette première partie de saison. A tel point qu’on puisse imaginer une prolongation de son contrat ?

On n’y est pas encore mais Leonardo y songe. Au même titre que Kylian Mbappé, qu’il estime comme « le futur du club ». « Ils ont encore deux ans de contrat et on pense plutôt à l’après avec eux. ». Cet été devrait pouvoir lui permettre d’avancer sur ces deux gros chantiers d’avenir du PSG.